ASH25-GR   Maintenance & Debriefing

  Page publiée le 27 décembre 2016 et actualisée le 14 mai 2019

180219

 180329

 180422

 190514

 

 

 

 

 

 

 

 

 Lien vers la page dédiée à l'altération des signaux en 2.4Ghz : Clic !

 

 

 

22 avril 2018 Pujaut  le vol

Nb de vols :  2  durée totale des vols : 27mn 49"

Vol 1 : 12mn09" - Vol 2 : 15mn 40"

A 10mn environ utilisation des moteurs : vérification symétrie conso et régime : Parfait ! soit 7000t/mn et conso 37A/h. Qualité des signaux reçus correcte.

Grosse rupture signal Rx à 7mn23 de la fin du vol. Et Rx 2 a subit une altération moindre. Vol de 15mn40". Conso moteurs passée à 35A/h et la tension descend à 28,5 V en fin de moteur soit : 28.5x35=997.5 W.  soit 1000W par moteur en pratique. Pour 19kg = 1000x2/19= 105W/kg

 

29 mars 2018    le vol

Nb de vols :  3  durée totale des vols : 49mn

Vol 1 : 16mn49" - Vol 2 : 16mn 25" -  Vol 3 :15mn36"

  • Accu 1 :  3260 mA - moteur Droit    - 33.60 V
  • Accu 2 :  3190 mA - moteur Gauche -33.60 V
  • Total  =  6450 mA - consommés/9000mA - mise en l'air remorqués. NC Olivier et Tug Jacques.

Accus Rx :  837 (1) + 844 (2) mA  =1681 mA =34mA/mn de vol

 

Contrôle du comportement des moteurs : la consommation moyenne est de 34A/h  soit une puissance d'environ 1000 W par moteur soit 105W/kg.  

18 février 2018  le vol  (étude liaison hertzienne)

Nb de vols :  1  durée totale du vol : 15mn 05"   Autonome

  • Accu 1 = 1438mAh /4500mAh moteur droit
  • Accu 2 = 1329mAh/4500        moteur gauche   
  • Consommation moyenne moteur 34 A/h

 

 Forte dégradation du signal Rx1 à 7mn21. Après contrôle pas de train ni au sud, ni au nord. Le 25 est au nord-est du terrain à 150 m de distance altitude 100m.

 

26 décembre 2017

Analyse de la journée du 28 novembre. Soit trois vols remorqués avec Olivier.

Rappel : le 25 est équipé de 2 récepteurs travaillant en mode : transmission double (recommandé par DD).

But : vérifier si les moteurs en marche ne viennent pas altérer les signaux et analyser à nouveau le passage du TGV sur une journée différente.

Résultats  : aucune trace de perturbation avec les moteurs. Ils sont hors de cause.

Contrôle à nouveau au passage du TGV visible durant 1mn au total de st-Bres à Vendargues lors du vol 1. Se situe sur la vidéo Cam queue à 3.58" jusqu'à 4.50. J'ai ajouté qql secondes pour prendre en compte le temps réel d'exposition aux nuisances hors champ des caméras. En gros le TGV nous perturbe durant 1mn s'il ne s'arrête pas.

Ci-dessus le relevé Jéti au passage du TGV. De la valeur 9mn à 10mn avec un pic à 9.35

Vous noterez que l'altération des signaux est moins profonde comparée aux vols du 21 décembre. Explication probable : le planeur est plus proche du terrain, soit au dessus de la station" thermale". Cela confirme la première hypothèse. Dans le cas présent le  TGV se dirige vers Montpellier et la nuisance durera environ 1mn lorsqu'il roule à vitesse normale pour ce secteur. Il lui arrive parfois de rouler au pas augmentant de ce fait les risques.

Passage d'un train de voyageurs se dirigeant vers Nîmes lors du vol 2 soit à 12mn 24" sur la vidéo.

 

Dans l'ordre je visionne les données Jéti du vol 3 et je découvre une rupture totale du RX1. Je repère le temps soit :à 9mn40" du décollage. Je vais chercher la vidéo de la queue et je n'ai rien la cam en panne. Je me rabats sur la caméra de la cabine arrière. Je prends le top du décollage 2.50 auquel j'ajoute 9mn40" ce qui me donne 12.30. Je déplace le curseur vers cette valeur temporelle et immédiatement je découvre un TER qui arrive de Montpellier ! Magique ? Hum...Ce n'est pas le mot qui convient.

Bref, plus aucun doute possible on est pollué par les trains de voyageurs, les TER et TGV. Si j'ai du temps je devrais trouver un train de marchandises, mais là on ne devrait rien découvrir. Du moins si ce sont bien les Iphones qui nous perturbent.

 Conclusion : J'arrête les investigations car il n'y a plus de place pour le doute.

Lorsque le TGV roulera sur la nouvelle ligne on aura toujours les trains de voyageurs et TER au Nord. On va donc subir des attaques sur deux fronts ! Et là que faire ? Voler avec des "mousses" étudiées pour les chocs ?

Et voici ce que donne le passage du train qui n'est pas un TGV. Durée de la nuisance : 1mn 30"

21 décembre 2017 - le vol

Nb de vols :  3  durée totale des vols : 50mn 09"

Vol 1 : 19mn 21" - Vol 2 : 15mn 21" -  Vol 3 : mn 15"27"

 Fréquences utilisées dans l'Hérault  dont le 446.2875 à la mairie de Baillargues

 Fréquences utilisées par la SNCF : Clic  de 467.650 à 468.325

On voit bien sur ce diagramme de rayonnement en 3D que la partie centrale directement dans l’axe de l’antenne n’est pas couverte. En gros, si l’antenne est dirigée exactement dans l’axe du modèle, il y a un risque de perdre le lien radio. C’est pour combler cette zone qu’une seconde antenne, dans une autre position, d’un autre type et ayant un diagramme de rayonnement différent, a été montée. Ce type de système réduit le risque de perdre la liaison radio, mais la portée ne s’en trouve pas réellement améliorée dans les faits. Info canardwifi.com

  • Accu 1 :  2494 mA - moteur Droit    - 33.54 V -Tension avant charge 29.6V
  • Accu 2 :  2387 mA - moteur Gauche -33.49 V -Tension avant charge 29.6V
  • Total  =  4881 mA - consommés/9000mA - mise en l'air remorqués. TuG Olivier

Accus Life Rx : 880mA(1) 7.00V + 856mA(2) 7.03V  = 1736 mA soit 23mA/mn. Capacité globale 4400mAh  Rx sous tension 75mn

Remarque : le moteur Droit consomme plus, soit 33A (sous 28V) =924 W et la batterie 1D a donné 2494mA  et le Gauche 32A (sous 27.6V)  = 883W et la batterie 2G a donné : 2387mA.  Régime moteurs symétrique soit : 6700t/mn avec accu Zyppy 4500m/Ah. Ensemble de mesures cohérentes. La puissance utilisée plein régime est de 1800W au total.

L'étude du brouillage du 2.4Ghz lorsque le TGV passe...

Signal à 0% à exactement 4mn36" après le décollage lors du 2eme vol. C'est l'info vitesse qui me donne le top départ. Et sur la vidéo le planeur est ici vers le N-E. Il tourne le dos à l'émetteur et à ce moment même le TGV passe sous l'aile et se dirige vers Nîmes... Important de connaître l'orientation du planeur par rapport à l'émetteur. Cette concordance est curieuse...va falloir enquêter. Nous étions 2 sur le terrain en 2.4GHz...

A cet instant voila ce que donnent les données Jeti : Le signal de RX1 (récepteur principal) touche le fond alors que RX2 s'arrête à mi-chemin... Toutefois la zone où le signal commence et fini à marquer des faiblesses dure au total 3 secondes...  D'autres faiblesses du signal se produiront mais en moins grave. Volets tout sorti et AF vitesse : 50km/h.

Vol 2 à 6mn sur la vidéo mais à 4mn08 après le décollage : à vérifier avec les données Jeti. Ici on discerne bien le TGV. Trait rectiligne brillant.

Dans ces données j'ai pris en compte le début et la fin de la dégradation des signaux. A l'arrivée du TGV à environ 800 m vers Montpellier par rapport au pont SNCF à Baillargues, les signaux commencent à se dégrader à 48mn47, puis on a un pic ici à 49'43" pour le RX1 ( échelle Jéti) à 49.58 pour le RX2. puis les signaux progressivement s'améliorent jusqu'à 51mn00". Soit au total une zone perturbée de 3mn13" que l'on va arrondir à 3mn pour simplifier.

Vol 2- Situation à 5mn35"

Vol 2 - Situation à 5mn56" le TGV est devant le nez et il va vers Nîmes

Vol 2 -  le planeur à 6mn24 et j'aurais une rupture totale à 6mn 30". Le TGV aura juste passé le relais de télécom de St-Bres

Vol 2 - à 6mn31" le TGV passe juste devant le relais de St-BRES. La rupture totale a eut lieu 1seconde avant....Bref, cette étude longue et pénible quand même le jour de Noël n'est pas un beau cadeau.  

Vol 3 - Même travail pour le 3eme vol ! TGV passe et je regarde les signaux dans cette période  

Le TGV a marqué sa présence, les signaux sont moins dégradés mais le planeur est verticale le terrain, donc moins proche de la ligne.

Conclusion :

Lorsque le TGV passe nos planeurs pourraient trépasser ! Vous voilà avertis ! Ces mesures sont revérifiables quand vous voulez. D'autre part dans cette étude le TGV n'a jamais marqué l'arrêt, je vous laisse imaginer ce qui se passerait s'il s'arrêtait comme ça lui arrive parfois... Et si vous n'avez pas bien estimé l'intérêt de voler avec une caméra à bord j'espère que cette étude vous aura convaincu.  Jacques de son côté considère que le TGV bourré d'Iphones ou autres, saturerait à son passage la fréquence et donc il ne faut pas être étonné de cette situation. Lorsque la ligne passera au Sud, il conviendra de refaire un constat du même type. En attendant méfiance car pour avoir une panne fatale, il faut 2 conditions : être bas et éloigné et que le TGV passe ! GR

Vol 3 autre défaillance du signal : Planeur même secteur et même orientation. Aucun train ne circulait. En dessous la station de pompage qui doit bien utiliser de la télémétrie...

Ci-dessus vol 3 à 3mn 30 du décollage. Défaillance moins profonde mais un ensemble de perturbations s'étalant sur environ 13 secondes

01 décembre 2017

Livraison des 2 accus Zippy 8S de 5800mAH à 14 h et partis de Hong Kong le 27 novembre en avion cargo...(coût transport 28E) pour une commande passée le 26 novembre ! Emballage parfait très protégé avec pochettes gonflées. Bref, la concurrence est rude...

 

28 novembre 2017 - le vol

Nb de vols :  3  durée totale des vols : 53mn 40"

Vol 1 : 13mn42" - Vol 2 : 26mn 19" -  Vol 3 :14mn38"

Comptage nb de vols fin de séance : 157

  • Accu 1 :  1430 mA - moteur Droit    - 33.59 V -Tension avant charge 29.6V
  • Accu 2 :  1425 mA - moteur Gauche -33.54 V -Tension avant charge 29.6V
  • Total  =  2855 mA - consommés/9000mA - mise en l'air remorqués. TuG Olivier.

Accus Life Rx :  718mA(1) 7.02V + 684mA(2) 7.03V  = 1402 mA soit 26mA/mn. Capacité globale 4400mAh

 

Régime moteurs lors de la première montée les accus froids. L'augmentation de 2% sur la commande des gaz n'a pas permis d'augmenter le régime : curieux !  Ou bien serait-ce les effets du froid car à coté à la quatrième montées les choses s'améliorent.

Régime moteurs lors de la quatrième  montée les accus tièdes, soit un gain de 250t/mn ce qui n'est pas rien. Donc la tempé est probablement l'explication.

3eme et dernier vol et unique montée. Donc accus froids et tension accus abaissée : résultat, perte de 350t/mn. Moralité en électrique les performances sont très évolutives. Ces mesures permettent de vérifier ce que l'on savait déjà mais dans le cas présent les effets sont chiffrés. Soit des fluctuations de 20%.

Et la conso dans tout ça ? et bien la réponse est là : lors du troisième vol : un peu moins de 30A pour chaque moteur et la symétrie de la consommation me rassure. Un appétit de chameau ce 25 et c'est bien ! Son autonomie moteur monte alors à 8.6 mn pour les 4500mAh. mais les calculs font alors apparaître un taux de montée de 3.3m/s que de visu je n'ai pu apprécier.

 

 

 

 

Et le voltage pour ne pas oublier que P=UI : il est de 27volts soit un P= 27x30 = 810 W x 2= 1620 W pour monter là haut 19.6kg soit 82 w/kg pour ce type de planeur au 1/3. Régime : 6400t/mn = -100t/mn par rapport à la premiere montée.

  

 

26 novembre 2017

Achat accu de puissance pour remplacer les ZIPPY 4500 8S qui commencent à "gonfler". Ce modèle n'étant plus au catalogue HK,  il sera remplacé par des ZIPPY 5800 8S 25C. Accus plus lourds de  113 g chacun soit une masse de 1020g pour 907g précédemment. Ayant du lest dans le nez, je vais en profiter pour le réduire. Je vais donc disposer de 11600 mAh sans que cela corresponde à un besoin car la capacité précédente me permet de voler une journée. Soit 7mn de moteur (1680m) 6 vols en mode autonome avec marge de sécurité pour préserver les accus. En mode remorqué l'excédent est bien supérieur mais tout cela dépend du temps et des thermiques...

La consommation se situant à 30A/h l'autonomie passera à 11mn.  Pour monter à 240m il me faut en moyenne 60" (4m/s) ce qui se traduira avec cette nouvelle capacité de pouvoir réaliser 11 montées, soit 240x11 = 2640 mètres soit à la finesse de 30 un parcours en air neutre de 80 km...

  • Encombrement des 4500:  160x44x68
  • Encombrement des 5800 : 162x42x70 (valeurs mesurées) pratiquement identiques aux 4500.

21 novembre 2017 - le vol

Nb de vols :  4  durée totale des vols : 50mn 00"

Vol1 :  8mn10"     Vol2 : 14mn36" Vol3 : 15mn35"    Vol4 : 11mn43"

  • Accu 1 :  1694 mA - moteur Droit -   33.49 V -Tension avant charge 29.6V
  • Accu 2 :  1821 mA - moteur Gauche -33.51 V  -Tension avant charge 29.6V (Vol sur 1 moteur en plus)
  • Total  =  3515 mA - consommés/9000mA - mise en l'air remorqués. TuG Olivier.

Accus Rx :  735mA(1) + 687mA(2)  = 1432 mA =28.6 mA/mn Tension : 7,03V

Le premier vol permis d'effectuer un test en condamnant un moteur, le moteur droit. Le but vérifier son comportement sur un moteur et le taux de montée qui en découle. Mesures à venir. Moteur gauche : conso 31.5A à revoir pour passer à 38. Régime 6700 le remonter pour atteindre 7100t/mn.

Tracé rouge les varios positifs: Le taux de montée lors du remorquage est de 7m/s en moyenne. Le taux de montée avec un seul moteur : 2m/s en moyenne. Avec les 2 moteurs : 5m/s en moyenne mesuré sur le vol suivant avec des pointes à 6m/s. Taux de chute en mode "landing" tout sorti : -2.8 à -3.2m/s

 Vol 2 : les deux moteurs fonctionnent. A régime égal (6700t/mn) le moteur gauche consomme 2A de moins. La panne du moteur droit a disparue après avoir revu le câblage. Le moteur droit prend 80t/mn de plus que le gauche. Petit rééquilibrage nécessaire. Modif exécutée sur Tx le 23/11/17. Gaz 1( moteur droit) = 36% Gaz 2 (moteur G) 39%. A valider lors du prochain vol.

17 novembre 2017 -

Nb de vols :  1  durée du vol : 7mn 50"

  • Accu 1 :  775 mA - moteur Droit -   33.50 V -Tension avant charge 29.6V
  • Accu 2 :  668 mA - moteur Gauche -33.43 V  -Tension avant charge 29.6V
  • Total  =  1443 mA - consommés/9000mA  pour un décollage et une montée après ressource.

Accus Rx :  201 + 210 mA  = 411 mA =51 mA/mn (explication pb de câblage moteur avec Rx sous tension)

Un vol autonome et deux montées aux moteurs. Aucune défaillance constatée (écoute des moteurs depuis la cabine) et relevé télémétrique ci-dessus qui montre la première montée. Un câble ( le rouge ) du moteur droit et son connecteur male ont été changé (entre ctrl et moteur). Le moteur droit consomme le plus (+2A) et cela se retrouve dans le régime (6500t/mn). Au départ le nb de tours est identique (6700t/mn). La vidéo du décollage montre que ce serait le moteur gauche qui pousse le plus, mais le vent venait du 3/4 avant droit. C'est donc le vent qui expliquerait ce départ vers la droite...Le 25 se comporte comme une girouette dans la phase décollage. Les batteries montrent des signes de fin de vie (gonflement) qui pourrait expliquer la chute du nombre de tours....A suivre l'évolution.

A observer l'effet stroboscopique des 2 moteurs les images en dynamique sont semblables. Première indication visuelle que tout marche bien

20 octobre 2017 - Le Delta du Rhône - le vol

Nb de vols :  1  durée du vol : 33'51"

  • Accu 1 :  2611 mA - moteur Droit -   33.55 V
  • Accu 2 :  2447 mA - moteur Gauche -33.61 V    
  • Total  =  5058 mA - consommés/9000mA
  • Moteur Droit :     35.7A  -  32.0 V - 6930/6900t/mn  Conso moteur D = 1749mAh  P=1460/1400W
  • Mi-régime MD : 5160t/mn   14.6 A
  • Moteur Gauche :  33.5A - 33.2 V/30 V - 6840/6750t/mn  Conso moteur G = 1731mAh  P=1400/1350W
  • Mi-régime MG : 4980t/mn  12.6 A
  • Vitesse Landing : 66 km/h
  • Vitesse max : 115 km/h

 Accus Rx :  431 + 402 mA  = 833 mA =24.5 mA/mn (curieux...) RX sur On peu de temps avant le décollage

Analyse des données le 12 nov 17 : Je découvre deux coupures d'alimentation vers 20mn de vol sur le moteur droit (voir flèches rouges) et le nb de tours descend à 3500t/mn (tracé bleu) ! Contrôleur droit à surveiller. Moteur gauche fonctionne correctement (bleu clair). Pour les 4 montées suivantes la panne ne s'est pas reproduite.

Ici j'ai voulu vérifier si il y avait un lien entre cette panne moteur droit (gris) et la qualité des signaux reçus sur les Rx. Les signaux sont parfaits à 100%. Le mal ne vient donc pas de là. Je vais devoir réinitialiser son contrôleur.

17 octobre 2017 - Les marais - le vol

Nb de vols :  1  durée du vol : 14'08"

  • Accu 1 :  1640 mA - moteur Droit -   33.65 V
  • Accu 2 :  1692 mA - moteur Gauche -33.51V    
  • Total  =  3332 mA - consommés/9000mA
  • Moteur Droit :     34.7A    6960/6810t/mn    P=1460/1400W
  • Mi-régime MD : 5160t/mn   14.6 A
  • Moteur Gauche :  33.7A   69606750t/mn    P=1400/1350W
  • Mi-régime MG : 4860t/mn  12.6 A
  • Vitesse Landing : 66 km/h
  • Vitesse max : 145 km/h

Accus Rx :  253 + 256 mA  = 509 mA =36mA/mn

Pour information et pour comparer à d'autres lieux. Relevé de la qualité des signaux dans cette zone désertique de la Camargue durant tout le vol. Le relevé bleu correspond à la vitesse.

Position du planeur à l'instant du signal fortement dégradé. Le planeur tourne le dos au pilote et s'éloigne. Altitude environ 80m et éloignement max 200m. C'est avec cette orientation que j'obtiens le plus souvent des signaux dégradés. A surveiller !

Deuxième dégradation (70%) lors du vol mais moins profonde à 8mn20'. Le planeur tourne de dos au pilote et amorce une virage à gauche. Même cas que précédemment mais moins haut (environ 50m) et même éloignement. Je peux donc suspecter un problème d'orientation antenne de RX1 car RX2 est à 100%. Ce type de test n'est réalisable que dans des zones réputées "propres" pour faciliter le dépouillement.

 Le 17 octobre panne moteur Droit  : les premiers signes ? Trace en grisé il s'agit de la cinquième remise de gaz plein régime et les quatre suivante aucune anomalie...

05 octobre 2017 - Les rives du Rhône et Durance -  le vol

Nb de vols : 1    durée du vol : 14'56"

  • Accu 1 :  1701 mA - moteur Droit -   33.51 V
  • Accu 2 :  1741 mA - moteur Gauche -33.60V    
  • Total  =   3442 mA - consommés/9000mA
  • Moteur Droit :     37.2A    6870t/mn    P=1460/1400W
  • Moteur Gauche :  35.5A    7050t/mn    P=1400/1350W
  • Mi-régime : 5040t/mn      Vitesse Landing : 52 km/h

Accus Rx :  273 + 271 mA  = 544 mA =36mA/mn

Trois défaillances moteur Droit sur les six montées plein régime

Que se passe-t-il aux bornes du ctrl  lorsque la panne apparaît ? Et bien la tension revient à la normale. Ce n'est  donc pas un problème d'alimentation. L'étau se resserre sur le contrôleur...

 Après plusieurs contrôles sur différents vols je constate après un passage à 115km/h (j'ai une alarme VNE) que je remets les "gaz" un peu trop tôt, cad vers 85 km/h, puis la vitesse se stabilise vers 55km/h avec moteurs. Il faut que je rallonge la ressource d'environ 2"...

04 octobre 2017 - Les rives du Rhône à Tarascon  -  le vol

Nb de vols : 1    durée du vol : 15'35"

  • Accu 1 :     1753 mA - moteur Droit - 33.56V
  • Accu 2 :     1652 mA - moteur Gauche -33.52V    
  • Total  =     3405 mA - consommés/9000mA

 Accus Rx : 267 + 273 mA  =  540 mA = 34mA/mn

A la cinquième montées une défaillance moteur Droit sur sept montées plein régime. Cette panne est la deuxième décelée après le 29 septembre. Soit 12'23" après le décollage. Vu panne avec cam 4 queue à 12'26" mais pas de bruit insolite ! Sur la cam 2 - cabine avant - le son curieux est bien perceptible à 12'47" - les moteurs démarrent à 12'20" pour s'arrêter à 12'49". Le défaut dure 2".

03 octobre 2017 - Lac Barreau-St-Rémy de Provence  -  le vol

Nb de vols : 1    durée du vol : 19'20"

  • Accu 1 :     1313 mA - moteur Droit - 33.55V
  • Accu 2 :     1238 mA moteur Gauche -33.52V    
  • Total  =      2551 mA consommés/9000mA

Accus Rx :   670 + 655 mA  =   1325 mA = 32.3mA/mn avec la séance d'hier soit 41mn de vol

Aucune défaillance moteur Droit sur les 5 montées plein régime. Régime moteurs identique soit 7000t/mn mais moteur gauche consommant 1 ampère de moins soit 36A pour 37A moteur droit.

02 octobre 2017 - Plaine provençale -  le vol

Nb de vols : 1    durée du vol : 32'31"

  • Accu 1 :     1900 mA - moteur Droit - 33.61V
  • Accu 2 :     1802 mA moteur Gauche - 33.58V    
  • Total  =      3702 mA consommés/9000mA

6 montées plein régime et aucune panne de contrôleur décelée : ici le nb de tours l'atteste. Au départ les nb de tours sont toujours égaux ( légèrement au-dessus de 7000 t/mn puis le moteur gauche perd environ 200t/mn alors que le droit n'en perdrait que 50...

 A la 6eme montée, les accus perdent en capacité et cela a pour effet de rapprocher les performances des moteurs qui se superposent presque parfaitement

29 septembre 2017 - Romanin -  le vol

Nb de vols : 1     durée du vol : 14' 31"

Cam 1 défaillante. Démarrage impossible

  • Accu 1 :     1546 mA - moteur Droit - 33.61V
  • Accu 2 :     1574 mA moteur Gauche - 33.59V    
  • Total  =      3120 mA consommés/9000mA

Accus Rx :   296 + 303 mA  =  599 mA = 41mA/mn

Panne moteur droit à la 4eme montée sur 7 montée au total

23 septembre 2017 - Pujaut -  le vol

Nb de vols : 3

  1. 1er vol remorqué sans moteur : 7mn 00
  2. 2me vol remorqué avec moteur : 11 mn 53"  Q% Rx descendu à 15 et 30%...
  3. 3me vol  : remorqué et 3 montées sans panne moteur:  12 mn 45"  Q% correct
  • Accu 1 : 2394mA - moteur Droit
  • Accu 2 : 2073mA - moteur Gauche
  • Total  =  4467 mA consommés

Accus Rx : 650 + 640 mA  =  X mA/mn et 1290mA préparatifs compris.

Remorquage pour le vol 2/3 et une seule montée moteur avec présence du début d'une défaillance moteur droit (gris)

07 avril 2017 - BAC -  le vol

 Nb de vols : 3  remorqués

  • Durée vol 1:  11 mn14"  moteur =     0"
  • Vol 2 : 26 mn 27"          moteur =   58" utilisé 2fois
  • Vol 3 : 19 mn 18"          moteur = 120"

Total vols : 56'59"

Total temps moteurs (données Jeti) : 178" soit 19.3mA/"

= 19.3x60 = 1158mA/mn

Autonomie moteurs : 8000/1158 = 6mn 50" (410")

410-178 =  232" de "carburant" restant pour monter à

232 x 4.6 =  1067mètres... à 0.45m/s = 2371" soit 39mn en air neutre, soit 38 km

Défauts observés :

  • Informations audio vitesse erronées
  • Revoir la fréquence des msg du vario : trop rapprochés
  • Retouche du trim de profondeur à cabrer non expliquée...
  • Accu 1 : 1750mA - moteur Gauche
  • Accu 2 : 1688 mA moteur Droit
  • Total  =  3438 mA consommés

 

 

 

 

 Accus Rx : 580 + 597 mA  = 23.5mA/mn et 1177mA préparatifs compris.

 

 

 

 

Graphique qui montre la parfaite symétrie en nb de tours soit : 7200t/mn. Ayant été remorqué ici il s'agit du premier passage à 115km/h suivi d'une courte ressource avec mise en marche des moteurs à 80km/h(car il y a le passage à mi-régime qui agit comme un aérofrein). Puis une vitesse durant l'utilisation des moteurs qui ne cessera de baisser jusqu'a 60km/h. J'imagine que le capteur de vitesse est un peu perturbé par le souffle des moteurs. Il serait mieux placé dans le nez si je n'avais pas le dispositif de largage...

La tension des moteurs en cours d'utilisation passe de 30volts à 29volts (utile pour les calculs de puissance) : il faudra retenir 29.5V.

 Relevé du Skylab

On note lors du remorquage un pic du vario à 8.5m/s la moyenne serait d'environ 6m/s pour un planeur de 19kg. Aux moteurs j'obtiens un pic à 7.2m/s pour une moyenne à 4.6m/s qui se confirme au fil des vols décollage compris. Ci-dessus (clic sur l'image) on voit la montée remorquée (le 8.5 m/s en rouge) et les deux premiers passages (20 et 10m) suivis des montées aux moteurs.

Des mesures précises pour le calcul du taux de montée aux moteurs : sur la deuxième montée (après le remorquage) donnent :

Alti atteinte 256 -10 (du passage) soit un gain d'altitude de 246 m pour un temps de 14' 29" - 13' 46" = 43" de moteur.

Taux de montée moyen: 246/43 = 5.7m/s ! Et Predim me donne 6m/s ! (pour une masse de 18683g)

Explication : dans les calculs Predim ne prend pas en compte la traînée des deux nacelles qui me feraient perdre 0.3m/s.

 Bravo Franck !

Ci-contre j'ai rapproché les 2 courbes remorquage et moteurs.

On voit qu'elles sont presque parallèles : l'écart est de 5" pour atteindre la même altitude.

Le taux de montée remorqué moyen est exactement de

260/38" = 6.84m/s soit un écart de 1.14m/s en mieux avec les moteurs.

En guise de conclusion...

Prédim V2.58 est vraiment fiable ! avec choix hélice normale 16x10

La vitesse de remorquage se situe autour de 85 km/h +/- 5 et je note qu'elle augmente régulièrement avec l'altitude.

26 mars 2017 - BAC -  le vol

      Nb de vols : 3

  • Durée vol 1:  17 mn14"
  • Vol 2 : 32 mn 54
  • Vol 3 : 25 mn 47" départ remorqué

Total : 1h12'44"

  • Accu 1 : 3411mA - moteur Gauche
  • Accu 2 : 3549 mA moteur Droit
  • Total  =  6960 mA consommés
  • Accus Rx : 1021 + 991 mA = moitié capacité accus soit une conso de 27.5mA/mn et 1650mA préparatifs compris.

Défauts observés :

Panne des msg audio Tx Jeti : largage, train rentré, moteur mi-régime, décrochage, etc..

Ce qui a entraîné une mise en marche des moteurs à mi-régime par inadvertance en étant haut et que je n'ai pas entendu. L'arrêt des moteurs étant provoqué lors de la sortie des AF pour amorcer la descente...D'où l'utilité de ces messages Audio : ce n'est pas un gadget !

Cause : Fait suite à la MAJ du prg Jeti V.22.

Tache sur la cam 4 en haut à droite : ineffaçable...

 

 

Les caméras là-haut m'ont fait apparaître des vibrations jusqu'alors inconnues. Cause probable le frein moteur qui génère ces vibrations.  Je découvre aujourd'hui ceci : le moteur droit perd 2000t/mn à mi-régime de façon erratique...A surveiller lors du prochain vol.

Analyse du 13 novembre 2017- Vol 2... Panne du ctrl du moteur droit (gris) le bleu fonctionne et le gris par intermittence..Le défaut remonterait à cette époque ! Le moteur est à mi-régime (sans le savoir) et je spirale dans une ascendance très éloignée(vers Baillargues)...Depuis Pierre m'a ajouté le msg vocal "moteur mi-régime" ou "plein régime".

15 mars 2017 - BAC -  le vol

Durée du vol : 26mn34"

  • Accu 1 : 2544 mA - 33.51 V moteur Gauche
  • Accu 2 : 2651 mA - 33.6 V moteur Droit
  • Total  =  5195 mA consommés
  • Accus Rx : 418 + 431 mA

 

Défauts observés :

  • Alarme audio décrochage absente (survitesse fonctionne)

Pas moins de 12 montées en puissance max lors du vol pour une consommation totale de 5195 mA

 

Contrôle régime moteur lors du décollage (7200t/mn). Premier palier (mi-régime) à l'arrêt pour chauffer les accus et ensuite le décollage. Légère supériorité du moteur gauche qui s'est concrétisé au décollage mais en plus le vent était plein travers accentuant grandement l'effet initial. Et pourtant c'est le moteur droit qui consomme le plus...Moteur gauche 41 A, moteur droit 42 A.

Dépouillement des données du Skylab : la seconde montée fait apparaître un taux de montée de 6.8m/s en fin de montée. Probablement aidé par une ascendance... Et suite à un passage une dernière montée à 100m à 7.9m/s en profitant de l'énergie acquise.

13 mars 2017 - BAC -  le vol

Durée du vol : 18mn42"

Autonome : 3 montées

Défauts observés :

  • Trappe côté gauche ne rentre pas correctement
  • Support Cam cabine arrière : limiter le déplacement angulaire
  • Protection électriques des extrémités câbles accus
  • Alarme décrochage absente (survitesse fonctionne)
  • Accu 1 : 1348 mA - 33.54 V moteur Gauche
  • Accu 2 : 1296 mA - 33.57 V moteur Droit
  • Total  =  2644 mA consommés
  • Accus Rx : 254 +264 mA

 

 

 

26 février 2017 -Nissan - le vol

 4 vols effectués : 3 remorqués, un autonome

Durée des vols

  • Vol 1 : 11'17" Temps moteur : 52" (3 montées)
  • Vol 2 : 4"00
  • Vol 3 : 22'20" temps moteur : 312" (vol 2 et 3)
  • Vol 4 : 9' 50" autonome

 1 montée à 250m = 55"x18.13 = 1000mA soit 1000/2= 500mA par moteur.

  • Capacité un accu =4500mA (x2) calcul sécurité : 3800mA
  • autonomie moteur = (3800x2)/18.13 =420" = 7mn
  • gain altitude = 4.6x420= 1944m
  • Distance franchissable : 62 km

Consommation :

Temps moteurs Total (4 vols): 364" = 6mn soit 6600/364=18.13 mA/s

  • Accu 1 : 3228 mA moteur Gauche
  • accu 2 : 3300 mA  moteur Droit
  • Total  = 6600mA consommés

 

 

 Perte de signal RX principal (vert) et cela moteurs en marche lors du 2eme vol

22 février 2017  le vol

Ici j'ai ajouté la vitesse et je constate que la vitesse est loin d'être constante durant la montée. Ce sont soit des variations de pente, soit le souffle des hélices qui vient perturber les mesures. Ces variations réduisent les performances en montée et c'est dommage.

Remèdes :

  • Mieux piloter
  • Trouver la position de trim pour réduire les variations
  • le laisser monter sans intervenir sur le manche en ligne droite.

Moteur gauche très légèrement positif de 10 à 20t/mn ce qui aurait dû provoquer une tendance à droite et bien la vidéo me montre que c'est l'inverse après le décollage. Le roulage étant parfaitement dans l'axe. C'est donc en absence de vent probablement un problème de réglage des gouvernes. A voir au prochain vol.

Remèdes :

  • Contrôler la voilure à l'incidencemètre
  • Affiner les réglages avec les trims en position "moteur"

Ici on compare la consommation pendant la montée et on constate qu'il y a un écart de 0.8 A. Le moteur droit est plus gourmand. Pousserait-il plus ? Le nb de tours est pourtant inférieur...et le planeur tourne à gauche. C'est compliqué !

Quatre vols : 1 autonome et 3 remorqués (1Jacques, 2 Olivier)

Premier vol autonome :

Durée moteur 61' alt : 282.6 m taux de montée : 4.63m/s (en air neutre) ce qui confirme la fiabilité des mesures et leur répétabilité.

60" de moteur = 277m

 43" = 200 m

Consommation totale :

  • 3600 mA x2
  • 610mA x2 pour la réception

Les deux courbes de puissance me disent : petit avantage au moteur gauche (P=UI) avec la batterie 2 à la place de la 1.

140 signifierait 1400 W... En conclusion : revoir les neutres des gouvernes et en particulier les volets primaires qui sont braqués lors de la montée

Relevé des données du Skylab pour montrer la chute de tension (jaune) lors de la sortie des volets à l'atterrissage (landing) Pic vers 5,8 V pour une tension stabilisée à 5.9V. Le taux de chute "tout sorti" se situe autour de -2,7m/s.

18 février 2017  le vol

Incidents du vol :

  • Moteur droit pousse de 120t/mn de mieux
  • Cam 3 aile droite n'a pas fonctionné pour le premier vol
  • Perdu flamme lors du premier vol...Tombée au nord de la station

Améliorations :

  • AF gauche resté verrouillé : fonctionne correctement
  •  

 Remède moteur :

  • Remplacer "GAZ 1" par "Moteur Droit" pour éviter les risques de confusion... même modif pour le gauche.
  • Verifier une fois de plus que GAZ1 est bien le moteur Droit !
  • Croiser les batteries pour identifier le coupable
  • Eventuellement augmenter la course des gaz GAZ1 passé de 42 à 44%
  • GAZ2 à 45% n'a pas été modifié

Essais statiques

  • batteries inversées Mi-régime 5130t/mn sur les 2 moteurs avec Moteur G 45% et M Dr 44%
  • Plein Régime : MG 7160 MD 7020 t/mn

Conclusion : les batteries ne sont pas en cause

 Suite des essais

  • Moteur Dr (Gaz1) : 42%
  • Moteur Ga (Gaz2) : 43%

Conclusion : 7200 puis 7170 stable  pour les 2 moteurs !

J'ai gagné en tours en équilibrant les tours des moteurs... ???

Repassé à la moulinette Predim cela donne : 6m/s pour 39A !

A vérifier en vol : on devrait approcher les 5m/s !

 Consommation moteurs pour les deux vols :

  • Bat 1 : 2290 mA
  • Bat 2 : 2300 mA
  • Bat 1 Rx 380mA
  • Bat 2 Rx 380mA

 

Vitesse lors de l'atterrissage réputé correct

Ecart de 120 t/mn avec moteur droit plus faible mais durant la moitié de la montée, ensuite l'écart est négligeable. Va falloir apprendre à gérer ça !

 Vu les données télémétriques concernant la tension aux moteurs. Les deux courbes se superposent parfaitement. La tension aux bornes du moteur se stabilise à 28V. Valeur à retenir pour les calculs de puissance. La tension hors service est de 30.8V.

Calcul de la résistance interne : R=U/I  2.8/38 = 0.0736 pour du 35C Zippy

Pour identifier la cause de la dissymétrie de poussée, je vais intervertir les deux batteries. Réponse demain mais avant je vais conserver le réglage initial des Gaz . soit 42%.

 

Le graph de la Puissance montre mieux l'écart de performance. Je comprends ici que la solution des 2 batteries séparées n'est pas probablement la bonne solution pour résoudre le problème de la symétrie de poussée. On voit clairement un retour à l'équilibre à partir de 40" de fonctionnement.

Le montage en // n'étant pas recommandé lors du vieillissement des batteries car l'une se vide dans l'autre, c'est le montage série qui s'impose. Sauf avis contraire. Bref, cela signifie qu'il faut des batteries différentes des 4S de 5000mA/h par exemple.

Après visite HK je découvre des ZIPPY 4S1P-8000 30C (795g) pour 46 Euros alors que les batteries actuelles pèsent 906g pièce soit 200g de moins comparé aux précédentes pour 6mn d'autonomie. Quelques rappels ici sur les montages.

 

11 février 2017  le vol

  •  Cam Mobius n°1 : remplacé carte par MicroSD Lexar 95MB/s 16 GB plus rapide
  • AF gauche : Modif de la gachette qui venait taper sur le téton de la biellette (trop longue de 3/10). Seuls les servos "faibles" permettent de voir ce défaut de la cinématique de l'AF Multpilex.
  • Nouvelle butée hélice fermée moteur G pour avoir l'hélice alignée, mais pas au-delà. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment lire les données de vol du Skylab Variometer...pour ne pas trop galérer.

Connecter le vario à l'aide du câble USB fourni (court). Puis si votre connecteur USB sur votre PC n'est pas HS (mauvais contacts fréquents par usure des contacts) vous pouvez espérer qu'en ouvrant le Prg Skylab il ira chercher le dernier fichier qu'il a enregistré.

Pour cela lancer le prg SkyAssistant puis aller dans le menu Configuration (ce qui n'est pas une bonne idée) j'aurais préféré "transfert des données" en clair dans le menu principal. Mais bon faut vivre avec son temps...On ne sait plus faire simple !

Ensuite cliquez sur "Enregistreur" et c'est là que le miracle s'opère les données seront récupérées automatiquement et une grille s'affiche pour matérialiser la masse des données numériques.

A partir de là, la clarté des opérations n'est pas limpide. Pourquoi ?

Il faut aller lire le log clic donc sur le bouton et là surprise il faut donner un nom à ce fichier et surtout sans oublier d'ajouter son extension. En général l'extension est toujours proposée par windows mais ici ce n'est pas le cas. A vous de mettre l'extension .LOG  Exemple : 170209-ash25.log  (année, mois, jour XXX)

Ensuite les données numériques (des 1 et des 0)  pourront être sauvegardées sur votre disque - le Dur - (et c'est long  comme opération) pour être passées à la moulinette afin d'être converties en fichier .VGD . De la sorte une fois ce fichier créé les données seront lisibles à l'aide des graphes du programme SkyAssistant.

Ouf ! Mais pour lire ces graphs une autre galère vous attend...

Un curseur horizontal (dessous le graphe) peu visible vous permettra de vous déplacer dans le temps. Et vous pourrez dilater ou réduire l'affichage à l'aide du + et du -. Bref je vous souhaite beaucoup de plaisir à lire des milliers de données qui jusqu'à maintenant nous passaient au-dessus de la tête sans nous émouvoir. GG

 

  •  

Voici le type de données affichées (clic pour agrandir) et en déplaçant le curseur sur la courbe verte (altitude) vous avez à tout moment le Vz correspondant. Ici j'ai trouvé un bref 5.25 m/s alors que je découvre beaucoup de valeurs dans  la plage des 4m/s ce qui correspond parfaitement à mes calculs par un autre moyen. Le tracé jaune c'est la tension soit 5.9 volts régulés par la Emcotec. donc pas de surprise quand tout va bien; Je peux constater que la tension baisse légèrement lorsque je sors tous les volets (5.8V).  La tempé est fausse, doit falloir la calibrer (soit plus de 21°C...).

Par contre en mode landing tout sorti (AF-volet) le 25 chute à -2.7 à 3.7m/s et ce taux de chute je l'ai trouvé trop élevé pour pouvoir ensuite gérer l'arrondi (je vais aller vérifier ma vitesse pendant cette phase). J'ai donc réduis la compensation à piquer de 4%, je pourrais donc comparer les valeurs lors du prochain vol et vérifier si c'était bien la bonne solution. Mais j'ai un doute (et tu as raison de douter voir le graph ci-dessous !).

Une courbe intéressante c'est le taux de chute moyen (au-dessus de la flèche roue) qui se situe autour de -0.4 et des poussières et Predim me donne 0.44m/s comme Vz mini. Mon meilleur taux de montée est mentionné soit 6.5m/s (effet de l'ascendance).  Donc là aussi les mesures confirment les calculs ! Avec du temps, de la méthode et ces outils on doit pouvoir optimiser nos planeurs.

Une idée me vient à l'esprit pour réaliser des tests en étant seul : c'est d'avoir une caméra avec soi durant le vol et ainsi donner les tops : exemple : largage, arrêt moteur, Top test de transition, mesure du taux de chute mini etc...La caméra si de plus elle est posée sur votre tête et qu'elle regarde donc le planeur vous aurez une mine d'informations à traiter pour combler vos soirées et devenir à vous seul un vrai CEV ! Pour cela - avant le vol - il faudra établir un prg de vol précis et le suivre à la lettre avec un aide pour énoncer les étapes...  GG

 

 

Pour aller lire le graph de la vitesse en fin de vol sur le terrain...

  • Clic bouton droit sous l'écran "courbe"
  • Analyseur données
  • sélecter fichier LOG du vol (année, mois, jour et heure, mn)
  • Sélecter variable ex : MSPEED Vitesse[km/h]
  • Cliquez sur le 4eme bouton en partant de la G. "courbe" sous l'écran"
  • Le graph s'affiche et en déplaçant la barre verticale à l'aide de la molette lire toutes les vitesses.
  • Clic sur 1/2/3 (5eme bouton) pour afficher les vitesses en km/h
  • A l'aide de la loupe + on augmente la précision de lecture en écrasant la courbe.
  • En enfonçant la molette et en la tournant après avoir dilater la zone à étudier on obtient un plus grand nb de points de lecture !

 

 

 Lire le graph Amp. Moteur Gauche

Soit :

  • Sélecter le fichier LOG puis la variable MUI-75 puis le moteur D ou G.
  • Clic sur la courbe (4eme bouton sous l'écran)

Moteur Gauche

  • 11.5 A à mi-régime
  • 39 A constant en plein régime
  • 41 A  pic au 1er démarrage plein régime du moteur G
  • 42.9 A au 2eme  démarrage

Moteur Droit

  • 12.1 A à mi-régime  13.3 A 2eme séquence moteur
  • 39.5 A à 40A en fin de moteur plein régime D
  • 42.7 A  pic au 1er démarrage plein régime du moteur D
  • 43.5 A au 2eme  démarrage (d'où l'alarme)

Conclusion : Explication du décollage déporté à gauche : le moteur droit pousse encore trop !

 Modification du moteur Droit (GAZ1)

  • Modele/Réglages Servos/Gaz1 (moteur droit)
  • Max positif Limite 43% passé à 42% le 13 02 17
  •  

 

Vol du 9 février 2017 - le vol    durée du vol 24mn

  • Accu 1 Dr :  2736 mA  33.48V fin de charge. Temps de charge : 1h06
  • Accu 2 Ga : 2693 mA 33.48V fin de charge. Temps de charge : 1h07
  • Mesure du taux de montée : 253/55 =4.6m/s ! à comparer avec le vol du 7 février ci-dessous...
  • Vitesse moyenne en montée : 62 km/h = 17,2m/s
  • Calcul de la pente de montée par la tangente : 4,6/17,2 = 0.26744 soit environ 15°.

Télémétrie

Amp

T/mn

Conso mA/h

Moteur Droit

Pic 43A puis 40A

7000

2885

Moteur Gauche

 Pic 43A puis 39A

7000

2840

 

Pierre j'ai la réponse concernant l'atterro médiocre. Ci-dessus la vitesse lors de la finale (tout sorti) durée de cette phase 6" et une vitesse très en dessous  des 53km/h qui est sa vitesse basse avant décrochage. Je volais autour de 40 km/h donc complètement décroché en particulier pour le stab et son volet...En résumé un mauvais réflexe avec la peur d'être trop long, j'ai réduis la vitesse, d'où l'impossibilité d'arrondir. Je vais devoir rajouter du piqué contrairement à la correction que nous avons fais l'autre soir... Non non pas sur la tête !     

Vol du 7 février 2017   le vol

Lors du vol du vol du 29 janvier j'avais noté une légère dissymétrie dans le nb de t/mn des moteurs avec un petit excédent pour le moteur gauche. J'ai donc poussé la manette de 1% sur la course du "servo" de cette voie. A la lecture de ce graphe le résultat semble satisfaisant. La vitesse en rouge me fait apparaître des variations lors de la montée qui m'étonne un peu, toutefois sa vitesse moyenne en montée se situe autour de 70km/h. avec un pic à 90 et un point bas à 63. Toutefois le temps très agité dans les basses couches (voir l'atterrissage sur la vidéo) pourrait expliquer cela. Bon on va s'intéresser maintenant à la consommation :  voir ci-dessous les graphes des 2 moteurs 

Les résultats les voici : le moteurs droit a consommé 1735mA. et le gauche (gris) 1690. à comparer aux données de mon chargeur le soir même qui me dit :  le droit 1706 mA et le moteur G 1684mA. Je suis épaté par tant de précision car quelques mA ce n'est vraiment pas grand chose en terme d'énergie ! Pour résumer tout semble rentré dans l'ordre. Enfin ! Et la tension que fait-elle avec ces lipo ? Et bien au repos elle est de 33 V pour descendre à 28.2 V quand les moteurs tournent. P=UI on a donc 28.2 x 39.2= 1105 W x2 = 2210 W pour les 18683g soit pile 3 ch et 118 W par kg.

 

Et d'autres données...

 Le temps de fonctionnement des moteurs en vol fourni par Jeti: soit 163" = 2.7mn. Les calculs Predim me donnent comme autonomie 6.6 mn. Il me restait de quoi doubler largement la durée du vol...mais avec ce temps c'est une autre histoire ! Les 2 moteurs consomment donc : (1735+1706)/215= 16mA/s  (215 étant le temps total avec les rotations au sol pour rentrer au parking).

La température : au sol 16°C et là-haut 14 ! sachant que par 100 m on perd... A la fin du vol la tempé sol avait perdu 1°, probable car le vent s'était levé.  

Détail important : 54 " pour monter à 250m soit 4.6m/s ce qui confirme en mieux la précédente mesure (4.16m/s) et cela dans les rafales..

L'ampérage que je dois surveiller le voici pour me tenir en deçà des recommandations du constructeur des moteurs. Soit 39A allant en diminuant, probablement une conséquence de la température qui augmente...Je vais donc entrer ces nouvelles données dans Predim pour aller vérifier mon taux de montée théorique et le comparer à des mesures réelles. Les calculs Predim me donnent : Taux de montée 5.8m/s à 68.6 Km/h. Pour la vitesse les calculs sont remarquables de précision car j'ai estimé une moyenne à 70 ! Pour le taux de montée, je pense qu'une partie de l'explication provient du fait de la traînée propre des 2 moteurs (non estimée dans les calculs) et la traînée causée par les deux caméras extérieures. Cela se traduit par un écart de 1.2m/s en moins : c'est donc le prix à payer pour avoir les vidéos des vols. A cela il faut ajouter que dans les calculs il y a trois types d'hélice à choisir pour des dimensions identiques et selon ce choix les écarts sont très très importants. Je retiendrais le chiffre de 20% en moins pour le taux de montée en ayant choisi des pales "Normale".

29 janvier 2017 -  Mesures hélices 16x10  le vol  

Ci-dessus : Mesures effectuées en vol lors d'une dernière montée. Consommation proche de 38A pour les 2 moteurs et 7050t/mn avec un léger avantage pour le moteur Gauche. Mi-régime 4900t/mn pour 12A/h. Puissance électrique : 1064wx2=2128w/18.8 =113W/kg.

Résultat : un décollage resté dans l'axe et une montée franche estimée selon les calculs à 5m/s que je vérifierai avec les données du vario/alti Skylab, mais avec l'alti coupure des moteurs à l'altitude choisie et le temps mesuré par les caméras, cela donne exactement 4.16m/s et cela décollage compris. Image graphique créée par Jeti Studio en choisissant les échelles pour faciliter la lecture.

Consommation Moteur Droit 1450mA/h (bat 1) et Moteur Gauche 1482mA/h (bat 2) Consommation Rx(2)+servos =300mAhx2 pour environ 30mn sous tension (vol +sol).

Ci-dessus mesures effectuées au sol avant le vol

Sans avoir changé les précédents paramètres (hélice 15x13) j'obtiens avec la 16x10 ...

  • Moteur G = 32 A - 4740 t/mn variable  mi-régime = 11.4 A  Plein Régime = 6750 t/mn
  • Moteur D = 34 A - 4800t/mn stable     mi-régime = 11.8 A   Plein Régime = 6800t/mn

Après qql essais pour augmenter la consommation et améliorer la symétrie  (valeurs utilisées en vol)

  • Moteur G = 45% (Gaz2) 7080 t/mn  mesuré sur Tx
  • Moteur D = 43% (Gaz1) ~7080t/mn

Mesures en vol du 29 janvier 2017 passées à la moulinette Prédim cela se traduit par un taux de montée de 5.2m/s (pour 7000t/mn) et une autonomie qui passe à 6.8mn. A mi-régime le taux de montée est de 0.9m/s théorique ce qui semble proche de la réalité et permet de transiter sans perdre d'altitude si les Vz rencontrés ne sont pas inférieurs à -1m/s.

Brève vidéo pour un rush oublié... Vol Euroglider  mise en ligne le 23 janvier 2017

Toujours curieux de découvrir des rushs oubliés, j'ai eu le plaisir de découvrir ce matin un passage du 25 assez proche pour que la caméra puisse parfaitement enregistrer le son. Alors que faire ? Et bien une brève vidéo pour que cet instant revive ! Je m'en souviens très bien car les ailes ont manifesté - à leur manière - ce petit excès... Concernant l'atterrissage, à la vue de cette très belle piste bitumée pourquoi ne pas l'avoir utilisée ? Et bien la réponse remonte aux Championnats du monde de vol à voile (grandeurs) à Chateauroux en 1976... Nous avions été invités Roland Stuck, Pierre Muller et moi-même pour faire des vols de démonstration Rc pendant que les planeurs courraient sur la campagne histoire d'occuper le public. Lors d'un atterrissage avec l'Aigoual j'ai eu beaucoup de mal à ralentir le planeur pour cause d'effet de sol sur le béton et c'est un collègue qui me l'a stoppé en fin de roulage ! Bref, je n'ai jamais oublié cet incident et je n'avais pas envie de le reproduire ici avec le public placé en bout de piste. De plus un léger vent arrière le prédisposait à allonger encore plus. Sur grande envergure comme le 25, un sol lisse et des ailes basses, le matelas d'air s'installe vite et durablement entre l'intrados et le sol. Donc prudence !

Changement des hélices  le 21 janvier 2017

Calculs et recalculs des hélices car dans ce domaine un doute plane entre la 15x13 et la 16x10. En effet selon Predim la forme de l'hélice joue un rôle important et je suis incapable de choisir avec certitude la bonne hélice dans le prg car il y a trois propositions (fine, normale, large). Bref pour lever le doute je vais essayer lors du prochain vol les 16x10. Cela va remettre en cause la consommation instantanée et le nb de tours.

  Toutes choses étant égales par ailleurs, voilà le résultat des calculs

   16x10 par le calcul "normal"  7000t/mn et 38 Ah

  1. hélice fine : 3,7m/s
  2. hélice normale : 5.2m/s
  3. hélice large : 7.5m/s

Pour faire des mesures sérieuses je vais devoir mesurer un temps et une altitude. Volontairement je prendrais le top départ en début de roulage pour prendre en compte les performances des hélices dans cette phase d'accélération. Le tout aidé par la cam de queue qui mesurera le temps moteur.

   15x13

  • hélice normale : 3.2m/s 44Ah par la détermination du GMP

 

 

Synchronisation des moteurs proposée par Pierre le 19 janvier 2017

Méthode pour synchroniser les moteurs.

Le principe est d’augmenter ou diminuer le régime d’un des 2 moteurs en position gaz maximum, en agissant sur un potentiomètre rotatif. Voici une solution.

1.     Pré requis :

Pour arriver à cela il faut monter sur chaque moteur un capteur de fréquence de rotation (DUPLEX SENSEUR MRPM-AC EX) et programmer un affichage de chaque valeur à l’écran dans Chronos/Senseur, puis Télémétrie affichée. Pour une plus grande lisibilité il faut renommer les labels MRPM en MRPM-Gauche et MRPM-Droit en éditant le fichier Jsn avec Notepad ++ (attention aux erreurs car on édite toutes les données modèles...)

2.     Méthode 

2.1.   Fonctionnement :

Lorsque l’on tourne le potentiomètre vers la gauche, le moteur gauche augmente tandis que le moteur droit diminue jusqu'à l’équilibre, et inversement lorsque l’on tourne le potentiomètre vers la droite.

2.2.   Programmation :

2.2.1.     Affectation des fonctions :

  • Moteur-Gauche      > Commande P2
  • Moteur-Droit         > Commande P2
  • Moteur                 > Commande P2

2.2.2.     Réglages fins/Mixages libres

  • Etablir 2 Mixages libres, de Moteur vers Moteur-Gauche et de Moteur vers Moteur-Droit
  • Pour ces 2 mixages, affecter une valeur de réglage de 10% (Moteur gauche -10% Moteur droit 10%) ainsi qu’un potentiomètre rotatif (Dans mon cas P7)

 Pour chaque mixage il faut régler une  courbe X>0 puis éditer les 3 points avec les valeurs suivantes : Pt1 (In100% Out0%) Pt2 (In0% Out0%) Pt3 (In100% Out100%)

Moteur Gauche - Cage tournante externe remplacée le 12 janvier 2017

Contrôle du débattement des hélices et ajustement angulaire faisant suite à la naissance de vibrations nouvelles visibles grace aux caméras...

 

 

 

Moteur Droit - Cage tournante externe remplacée le 09 janvier 2017

Mise en conformité du moteur droit : rotor et stator après avoir observé des vibrations et sons différents avec les caméras lors du vol du 07 janvier 2017.  Contrôle des pales (forme et poids ) et retouche extrémité pale.

Ici cage externe ancienne remplacée par la neuve de couleur différente (bleue) et récupération de l'axe initial. Les deux vis sans tête M3 non démontables ont été remplacées par 2 vis M4 après retaraudage.

Partie statique du moteur Hyperion premier moteur

2 roulements pour l'arbre et 1 roulement grand diamètre pour centrer la cage (flèche rouge) et garantir l'entre-fer

Équilibrage des moteurs

 Valeurs lues sur l'affichage du TX

  • Moteur G (Gaz2) Réglage servo/ Max positif limite 36%> 37%
  • Moteur Gauche Voltage : 30.6V
  • Mi-régime :4290t/mn Débit: 13.9A
  • Plein régime : 6030 t/mn  Débit : ?A
  • Puissance : ?W et ?W plein régime ??
  • Moteur Dr (Gaz1) Réglage servo/ Max positif limite 39%
  • Moteur Droit Voltage : 30.2V
  • Mi-régime :4290t/mn Débit: 14.2A
  • Plein régime : 6130 t/mn Débit : 37A
  • Puissance : 35W et 86W plein régime ?? voir DD

Zone du graph où les essais d'équilibrage sont considérés comme presque atteint. La difficulté c'est d'estimer une moyenne car les valeurs fluctues à l'écran d'où l'intérêt d'extraire les log et lire les courbes pour estimer la valeur moyenne recherchée. Je note que le changement de la cage sur le moteur droit donne des régimes plus stables (courbe en bas bleue) en particulier à mi-régime. A comparer avec la courbe orange du moteur gauche. Pour la conso instantanée les courbes se chevauchent mais attention les ordonnées sont légèrement décalées (vert et marron). Je ne trouve pas ce choix d'affichage commode ! Donc c'est le vert qui consomme le moins cad le moteur G. Un relevé me donne 6030t/mn pour le gauche alors qu'au même instant le droit donne 6130 t/mn. L'explication est probablement là. Encore un petit équilibrage à opérer. "Max positif limite" passé à 37% mais non testé.

Dépouillement des données télémétriques - Vol du 28 décembre 2016

Enfin j'arrive à faire parler Jeti Studio. Et j'ai la confirmation que le nb de tours des deux moteurs est presque parfaitement symétrique. Pour y voir plus clair il faudrait des lignes // aux abscises. Vous noterez la grande différence d'échelle sur les ordonnées. Faut s'adapter... Avec le prg on peut déplacer le graphique  vers les ordonnées et faciliter ainsi la lecture. Il serait bon DD que Jeti permette le retour en arrière lorsqu'on fait une fausse manip. ça manque !

Clic sur l'image pour la lire  

Sur ce graphique j'ai ajouté la consommation instantanée des deux moteurs. Les deux moteurs ont un pic au démarrage symétrique ce qui veut dire que pour supprimer ce pic il me faut agir sur la montée en régime qui doit être trop brutale. Ensuite en régime de croisière les moteurs se goinfrent aux alentours de 38 A/h. La limite étant à 44 j'ai donc de la marge  pour ne pas user prématurément  les moteurs et pour le taux de montée il me convient. Plus ne serait pas très réaliste et le réservoir se viderait plus vite.

 

Ici j'ai ajouté la puissance en W des 2 moteurs: Couleur mauve donnerait je suppose 1240W pour en ordonnées 120.4 environ mais la courbe en bas marron continue à dire n'importe quoi avec une échelle très différente. Un gadget qui cause plus d'inconvénients que d'avantages. Je ne vois pas pourquoi on change d'échelle du moment que les graphs sont de couleurs différentes. Il y a t-il DD un moyen de modifier l'échelle des ordonnées ? Merci !

 Vol du 22 décembre 2016

Cette rubrique rendra service bien entendu à GR mais vous y trouverez probablement un jour des informations utiles pour votre cas particulier. A titre d'exemple le remplacement de mes deux moteurs achetés initialement directement chez Hyperion avec des droits de douane. Pour après recherche retrouver les mêmes chez INTERMODEL à un coût inférieur et en France. Le choix de ces moteurs a été dicté par la puissance à transmettre mais aussi un KV le plus bas possible (299) pour limiter le nombre de tours et ne pas ainsi "exploser" les hélices repliables. A ce jeu l'offre est très réduite lorsque ne trouvant plus ce moteur j'ai voulu changer de marque.

Heureusement avec un peu de patience j'ai pu trouver ce moteur chez nous alors que les moteurs de recherche me proposaient les USA et les droits de douane qui vont avec et je multipliait par deux le coût de l'opération.

 

Brève video qui rassemble les deux cas : le démarrage et l'arrêt...

Pour vous montrer la difficulté d'observer des dysfonctionnements lorsque vous êtes en bas et de l'utilité des microcaméras.

Avant l'arrêt du moteur droit on observe son ralentissement puis l'arrêt qui sera simultané au moteur gauche.

Voilà je vous ai tout dit. Si quelqu'un a rencontré ce type de problème...qui n'en ai pas un sur monomoteur. 

Cette séquence technique fait suite à la séance de trois vols du 22 décembre au BAC  Clic ! 

 

Clic sur l'image ci-dessus pour rejoindre Intermodel

 

En phase d'apprentissage pour le dépouillement des données, (Clic su l'image) je me contente de voir et comprendre ce que veut bien afficher le Jeti Studio. Le tableau de gauche liste toutes les données enregistrées et dans le tas vous sélectionnez celles qui vous intéresse et elles s'afficheront sous forme de graphes à droite par un simple clic glissé vers la droite.

Un outil puissant qui exige quelques apprentissages pour gagner du temps. Ici j'ai mis en évidence une panne sur mon moteur Droit qui arrête de pousser avant le gauche après 1mn07"...soit un écart de 4 secondes. Ne me demandez pas pourquoi. Cela dit lorsque j'ai voulu connaître la Puissance développée par ce même moteur, surprise le P=UI il n'a pas su faire le calcul et il me sort une puissance de l'ordre de 100W (courbe marron en bas) alors que le gauche lui me dit : (courbe vert clair) 120.0 soit je pense 1200W. Ce qui est proche du calcul : T =28.5 V et C=38A = 1083W d'après les mesures des capteurs. Bref une énigme de plus à résoudre...Après avoir vérifié si j'avais la main sur l'axe des ordonnées, pas de réponse dans "Propriétés", je donne ma langue au chat (manquait plus qu'ça !). Help les amis de l'Ouest et du Jura !

Après réflexion je pense que le moteur droit est défaillant car il décide de s'arrêter après une minute de fonctionnement à 38A (Chauffe ?) ce qui est très en-dessous du constructeur qui fixe la limite à 44A. D'autre part je viens de découvrir des projections de particules de carbone sur le volet juste au-dessous du moteur...

DD et Pierre qui liront cette page me donneront peut-être une explication.  

 

Moteur droit démonté (le 26 dec 2016) et voici la zone du bobinage qui a pris un coup de chaleur ... Défaut observé avec Bernard la veille. D'où les traces de projection de particules noires sur le volet.  Juste en-dessous de la flèche, la pièce de révolution de grand diamètre n'est rien d'autre qu'un roulement à billes : c'est du solide !

 

Contrôle des aimants pour vérifier si aucun n'a été endommagé ou bien décollé

 

Prises spécifiques pour relier moteur et contrôleur commandées le 26 dec 16 ce qui devrait faciliter le branchement lors de l'assemblage de l'aile au fuselage.  Info de Pierre ! Clic sur l'image pour rejoindre la page FlashRc.

Reçues aujourd'hui 29 décembre : je les trouve adaptées aux petits moteurs mais dans le cas présent j'ai des doutes. De plus les males ne sont pas à spirales mais coupés en deux. Bref on va réfléchir...

Vols du 17 décembre 2016

 Trois vols et une vidéo avec la contribution du drone de Philippe que je remercie

Changement du vérin pneumatique du train le 8 décembre 2016

Fuite détectée côté tige du vérin et après essais correction impossible.

Achat d'un vérin identique Type Festo DSNU-16-50-PA

ce qui veut dire : diamètre 16 mm course 50 mm.

Fournisseur trouvé sur le web : Théodore Korn (sté disparue)

23 rue de Bourgogne 57970 Yutz France

Prix 15 euros + 8 euros de livraison.

 

 

Ce vérin peut travailler à sec compte tenu de sa faible activité qui le situe très loin des besoins des lignes automatisées.

Vous noterez que je persisterais dans cette voie car les déboires avec les servos électriques qui lâchent pour un oui ou pour un non ne me sont plus supportables. De plus on est obligé pour des raisons de courses d'utiliser un grand palonnier ce qui réduit les performances du servo. Un 20 kg/cm passe à 10 si on passe à un palonnier de 20mm...

Alors que pour un vérin les performances sont constantes et linéaires.

Depuis le changement du vérin tout se passe parfaitement : la fuite a disparu et le verrouillage est franc car la course surabondante du vérin soit 50mm permet de maintenir un verrouillage parfait malgré les fortes trépidations lors des atterrissages.