Le Slingsby T31 de James....

  Page publiée le 05 décembre 2020 et actualisée le 22 décembre 2020

   

Présentation

Plans

Fuselage

Voilure

Stabilisateur

Finition

le Vol

  La voilure

0 - La fabrication de l’aile du T31 justifiait à elle seule le choix de la maquette d’un modèle ancien bois et toile

1 - La découpe des têtes et des queues de nervures se réalise par blocs de 6 pièces en CP 5 mm à la fois.

2 - Le choix d’un contre plaqué bouleau trouvé en grande surface et suffisant (légèreté et bonne qualité de découpe)

3 - Cintrer de la baguette de pin (5 mm) humide et la forcer entre deux rangs de clous suivant la courbure intrados et extrados des nervures. Sécher au décapeur thermique (10 mn).

 4 - Sur un support dimensionné selon la taille de la nervure, coller le plan à la colle repositionnable recouvrir d’un film plastique type protège cahier transparent puis superposer un autre support évidé de la forme exacte du profil à réaliser. Clouer le tout provisoirement car il faudra séparer les deux supports plus tard. Mettre en place le nez et la queue de la nervure à réaliser, positionner et coller à la colle blanche les baguettes mise en forme de l’intrados et de l’extrados ajustées à la bonne longueur. Couper puis coller toutes les entretoises en fonction de la nervure dessinée. Il y a 44 nervures à réaliser et elles ne sont pas toutes identiques.

5 - 30 mn après, il est temps de déclouer et de faire pivoter la première nervure. Le protège cahier empêche cette dernière de coller sur le plan. Je prépare toujours deux ensembles pour avancer aile droite et aile gauche.

6- Le démoulage s’effectue par une petite pression sur la queue de nervure. Courage ce n’est que la première. Changer le plan si nécessaire mettre la protection et recommencer...

7- Collage des goussets de renfort découpés à l’emporte pièce Ø20 mm après ponçage si nécessaire. Nota: préparer un gabarit aux dimensions du longeron principal pour tester au moment du collage les deux entretoises entre lesquelles le longeron doit glisser.

8 - Voilà vous avez tous les éléments pour réussir de belles nervures.

9 - Nervure d’emplanture. Recommandation : bien numéroter toutes les nervures car leur dessin permet la mise en place des croisillons d’aile ce qui les différencies toutes.

10- Le grand moment, l’enfilage des nervures sur le longeron principal

11- Collage et équerrage des nervures à la colle époxy bi-composants sur le longeron.

12- Collage du bord d’attaque - le tube aluminium permet l'accrochage des serre-joints le temps du collage

13- Collage du bord de fuite âme en balsa profilé (re-plaqué dessus dessous d’un CTP 0,6 mm).

14 - Collage des raidisseurs en croix.

15 - Mise en place des fixations de haubans à l’intrados de l’aile.

16 - Coffrage de l’intrados du bord d’attaque. CTP 0,6 mm mouillé pour un meilleur cintrage.

17 -17 bis Coffrage de l’extrados du bord d’attaque. CTP 0,6 mm mouillé pour un meilleur cintrage. Cintrage si possible à l'aide d'une rouleuse. Voir ci-dessous.

17 bis - La rouleuse

 18 - Trappe de visite intrados pour accès au servo d’aérofrein.

19 - Servo d’aérofrein

 20 - Trappe de visite intrados pour accès au servo d’ailerons.

 21- Construction des ailerons.

22- Finition, pose des chapeaux de nervures CTP 0,6 mm.

23 - Ailes achevées. Le travail du bois à cette échelle est passionnant. Rester précis et rechercher la légèreté pour au final obtenir une rigidité impressionnante. 

24 - Fabrication des tringles de fixation des ailes sur le pylône du fuselage en corde à piano et en laiton tourné. 

 25 - Mise en place des tringles de fixation et verrouillage par un clips en bout.

26 -27 Usinage des chapes (alu) de fixation des haubans rivetées dans les profilés carbone renforcés d’un tube alu.

 27

 28 - Préparation des tendeurs de haubans.

 29 -30 Préparation des pièces pour le contreventement des haubans.

30

31 - Test des haubans avant fixation définitive des embouts rivetés.

32 - Les ailes mise en croix et prêtes à être entoîlées de tissu Diatex