GPR BAC 2018

  Page publiée le 07 mai 2018 et actualisée le 11 mai 2018

 

Clic sur la photo pour visionner la vidéo lors des premiers vols du samedi matin. Nouvelle version de cette vidéo mise en ligne le 10 mai à 14h 20mn. Correction de défauts faisant suite à plusieurs plantage du programme de montage en particulier la partie audio. 306 vues et 9 pouces levés pour le premier jus. Merci les gars !

Premier vol de l'ASH26 de Pierrick avec 2 Mobius à bord le 6 mai en fin de journée

Comment est construit ce planeur ? c'est ICI !

Deuxième vol de l'ASH26 de Pierrick avec 2 Mobius à bord le 6 mai en fin de journée

Quatrième vol de l'ASH26 de Pierrick avec 1 Mobius à bord et une posée sur la piste...le 6 mai en fin de journée 

Lors de l'atterrissage du quatrième vol Pierrick visait les deux caméras posées sur la piste...J'ai voulu voir ce qu'avait enregistré la cam3 collée sous le fuselage. Et je dois avouer qu'il est difficile de faire mieux.  Aucune n'a été endommagée.

 Deux jours de vols intensifs, une météo clémente et absence de vent : Que voulez-vous de plus ? Et bien à boire !

Un vœu exaucé comme il se doit car tout le monde a pu se désaltérer et surtout trinquer aux retrouvailles après ce long hiver qui n'en finissait plus. Mais aussi des repas généreusement fournis par chacun avec - comme toujours - les spécialités venues de différentes régions de France.

Et les vols ? Globalement sur les deux jours les remorqueurs n'ont pas cessé leur ronde infernale. Il est bon de rappeler que la réussite d'une GPR  dépend de la météo certes, mais aussi des prestations des pilotes remorqueurs. Qu'ils en soient ici tous remerciés sans exception!

Côté intendance l'équipe du BAC avec Jean-Claude - notre président - aux manettes a tout fait pour accueillir nos invités qui pour la plupart sont des habitués de la plateforme. De son côté, votre humble serviteur avait pris la précaution de consulter les dieux pour obtenir une faveur et il a été écouté. Comme quoi il est bon d'entretenir de bons rapports avec tout le monde et en particulier avec eux.  La suite en images et en vidéos mais il faudra encore attendre un peu pour boucler le reportage.

GR

 

Pierrick et Cédric s'apprêtant à mettre en l'air ...

...cette superbe machine planante. Nous sommes le samedi matin.

DLE 111 sous le capot : un des meilleurs moteurs qui fait l'unanimité pour cette activité

 

Venu d'Argeles ce monsieur mérite le plus grand respect ! D'une régularité sans pareil il s'acquitte de sa tâche sans le moindre soucis ! Bravo !

Voici une belle machine qui a mal fini : Rupture d'aile en vol. Après une brève analyse, son fabricant devrait cesser de produire ce type de modèle car ne pas mettre de longeron sur un planeur de voltige cela relève de l'inconscience.

Cherchez le longeron...Faut oser produire des ailes pareilles en méconnaissant : les rudiments de la résistance des matériaux et les contraintes appliquées aux planeurs en vol. Vous noterez au passage que les câbles passent au bord d'attaque: une curiosité car tout le monde sait que cette zone doit être la plus proche possible du profil théorique  On ne dévoilera pas le nom du fabricant car ce n'est pas le genre de la maison et il faut être sûr de la source. Toutefois, avant d'acheter un planeur, pensez à poser les bonnes questions avant de vous intéresser à son look.

Parfaitement concentrés en phase remorquage il n'est pas question de plaisanter ...

Les Pilatus une espèce qui n'est pas en voie de disparition malgré le nombre des années

André le voici : c'est lui qui nous offre ses vidéos GPR régulièrement. Le voici avec son planeur mais en plus il remorque ! C'est André aussi qui nous a concocté le prochain calendrier pour la saison prochaine. Merci André !

l'éternel 15 qui a la vie dure chez les planeuristes

Venu des PO ce jeune couple ne se sépare jamais ! Notre veinard est aidé par sa compagne jusqu'au moment du décollage !

La preuve ici avec son Emouchet !

Pendant ce temps, Olivier monte puis descend avec son remorqueur jusqu'à l'épuisement !

Et ceux là pour les épuiser c'est compliqué, voire impossible !

Atterrissage de l'Arcus de Rémi juste au-dessus des melons

De nombreux ASK 13 à tel point que part moment on pouvait se croire à St-Crépin

 

En plus il est musclé et le fait savoir ...

 C'est parti pour le Fox

 Quant au remorqueur d'Olivier, pour lui c'est le retour sur terre

 Le pilotage à vue exige beaucoup d'attention en particulier lors des rencontres. Toutefois, un jour le vol complet sera décidé sur ordinateur en liaison étroite avec un organisme qui gérera toute l'activité aérienne. Ce jour là, si je suis encore parmi vous, il est probable que j'irai taquiner le brochet dans le canal de la vallée des Baux comme autrefois, si personne d'ici là m'en interdit l'accès. Et rien n'est moins sûr avec le fléau des interdictions qui s'accumulent de jour en jour sur l'Europe en particulier pour le citoyens sans histoire. Pour les autres, ceux qui les cherchent, le champ est libre depuis des années !

 Ici sur les bords de la Méditerranée, vous remarquerez que le miroir des verres de lunettes traduit toujours un grand ciel bleu y compris lorsqu'un voile passe... La polarisation affecte aussi ce qui se passe derrière les lunettes ! Et ça c'est plutôt bien !

 Et oui, que voulez-vous il est toujours en admiration devant son Emouchet malgré une finesse d'un autre temps. Allez comprendre...Mais moi j'ai compris !

 Une certaine idée du vol à voile qui est entrain de mourir car il suffisait de vouloir aller à la rencontre Dédale de Pujaut pour s'entendre dire : "Pas de visiteur car la manifestation est privée". Bref, après ils s'étonneront d'avoir du mal à recruter. Nous vivons une période formidable où tout le monde semble creuser sa propre tombe ...Curieuse époque.

 "Une vieille peau " diraient des gens mal intentionnés

 Ce qui n'est pas le cas du Fashionista qui à ce moment là appartient encore à Fabien

André venu de l'autre bout des Pyrénées qui prépare sa reconversion comme joueur de boules

Il pense à tout notre Thierry : l'agrafe du chapeau est ici particulièrement utile... Et si je faisais la même chose, il est probable que je chercherais les boucles partout...

Au petit matin du samedi déjà une sorte de queue alors que les 10 heures n'avaient pas sonné !

 Fox ou bien Emouchet : deux planeurs aux antipodes pour satisfaire le plaisir de voler et j'ajouterais : "voir voler" !

Le regard malicieux : méfiez-vous, c'est qu'il est entrain de vous préparer une surprise ...En attendant allez voir comment il s'y prend pour construire son ASH26 !

 

Et voici la nouvelle production de pilotes de Styl'envol. Vous noterez que le pilote est plutôt souriant tout comme Véro !

En fin de journée nous pûmes observer l'évolution d'un cunimb probablement centré sur la Camargue et qui prolongeait son enclume jusqu'ici afin de venir arroser de quelques gouttelettes la prairie du BAC. Cela faisait partie du contrat !

Avec ce jeune garçon nous avons tous vécu ce que l'on peut qualifier d'exploit, un vol remorqué par Jacques avec son Tug de 50 cc.  En effet, ce planeur - non RC  - s'est permis de voler proprement derrière le remorqueur sans aucune intervention durant au moins 20 secondes. Il s'est largué naturellement après avoir fait un 180° derrière le remorqueur puis a poursuivi son vol gentiment en vol libre...Regardez cette courte vidéo et la vidéo complète.

Bref, après cet épilogue on peut affirmer que le remorquage n'a rien de sorcier lorsque le planeur est parfaitement construit ! Aussi je songe à revendre ma Jéti, oui mais, saurais-je construire un planeur proprement?

GR

Et voici le Jacques après ce remorquage réalisé du bout des doigts avec toute la délicatesse nécessaire...

Admirez la sobriété légendaire de ces pratiquants du planeurs Rc ! Et on voudrait les voir disparaître ! Pour certains, le bonheur affiché des autres leur ait insupportable et c'est vraiment dommage.