les Avions du musée des GPR...

  Page publiée le 06 septembre 2012 et actualisée le 20 juin 2014

 

Radiocommandes

Les Planeurs

Les Avions

Les hommes

La Presse

 

Faisant suite à un premier échange de courrier entre Laurent et votre serviteur, au sujet d'une vidéo des années 65 montrant Thoret-MontBlanc et Françis Plessier lors de la première fête aérienne aux Alpilles.   GR

Voici sa réponse ..

On ne le voit ou quasi pas, "mon colonel" et je le regrette bien !

Un grand type avec un oeil d'aigle, fin comme une trique et pas commode tous les jours ! Personnellement je l'aimais bien ...

Quelques anecdotes histoire de sourire un peu...

1965-67 : Mon papa qui avait fait toute sa carrière comme ingé chez Dassault m'a raconté un jour que lorsque les essais de validation tir de Matra 530 se faisaient encore à Colomb-Béchard, Plessier arrivait directement de Brétigny (ou Istres je ne sais plus) en Mirage III en trouvant le moyen de caser dans le compartiment bagage (un bien grand mot...) une boite de construction qu'il assemblait sur place ! Comme la durée de l'engagement était top secret et pouvait durer longtemps cela pouvait se comprendre; Hélas l'histoire ne dit pas comment le modèle en question était rapatrié en métropole...

En 1972 j'étais tout môme, mon père avait entrepris de participer au fameux Cirque de Cigognes avec son AW3 (V.photo). Entre nous il ne doutait de rien et je m'en souviens très bien : le vent soufflait tellement fort que ce pauvre AW-3 volait comme un Storch par grand vent : sur place ! La prestation était tellement consternante que Plessier s'est foutu dans une colère noire (en plus il était au micro) et c'est ainsi qu'on a rembarqué dans la 4L bien plus tôt que prévu, la haine ...

Ressemblance incroyable ! Ici non pas le fils mais le père de Laurent, Michel et son premier avion radiocommandé le célèbre AW-3 conçu par Albert Wastable.  

Bien plus tard, en 1982 (j'avais été "lâché" l'année précédente), j'ai eu l'occasion de participer à quelques concours de Formule France en catégorie Junior (chapeauté par Guy Revel)  dont un, aux Cigognes, que j'avais gagné dans ma catégorie ; Eh bien quand "mon colonel" m'a remis la coupe de ses propres main, j'étais pas peu fier ! Elle trône toujours à l'atelier chez Marcel, celle-là j'y tiens un peu...

On s'est depuis croisé au final pas mal de fois au hasard des concours y compris la dernière comme directeur des vols au meeting de la Guadeloupe (les regrettés voyages RCM !) Autant dire que ça tournait rond !

La suite, tu la connais et elle est bien triste (1995)...  Laurent

Deuxième courrier...

Salut Gérard,

Voici quelques précisions concernant cet AW3 (qui lui ne voyageait pas en Dauphine mais en Aronde) via un papier paru dans RCM ...Je te laisse grossir l'image que tu puisses y voir certains détails et commentaires..La photo elle remonte à 1969.

Ce modèle a été construit durant son service militaire (dans la marine en Allemagne) en 1957 et a volé durant 17 ans au gré des aléas. La structure était à base de peuplier et propulsé par un moteur Merco 35 (entre autres car il y en a eu plusieurs).

Comme c'était un électronicien, il s'était câblé son propre système RC 3 voies grâce au livre de Charles Pépin. On y aperçoit l'émetteur en 27Mhz sur la pièce jointe dont le manche était, à l'origine, un ... tournevis. A l'origine, les pignons des "servos" étaient eux à base de reveil matin! Je me souviens à quel point cela fonctionnait bien aidé des qualités de vol du modèle. C'est le premier modèle qu'il ait tenté de me faire piloter (j'avais 8 ou 9 ans) mais le bruit du moteur me foutait la trouille, sans doute "le poids de l'enjeu" aussi...  

Après son décès en 1998, j'ai pu rassembler tous les matériels accumulés dont des moteurs,  ces fameux servos à pignon de reveil, des Bellamatic, Varioprop, etc., de l'époque pour les léguer avec cet AW-3 restauré par mes soins à la soie au GPPA chez Christian RAVEL.

Je suppose que de là-haut cela a dû amuser le pater...

Le proto original de l'AW-3 de Wastable de 1955 existe toujours. Aux dernières nouvelles il prend la poussière dans les réserves du Musée de l'Air du Bourget hors de vue du public. Hélas.

                     Laurent B.

Clic sur l'image pour agrandir ! >>>>>

Remerciements à l'auteur de ce reportage RCM : Roger Gaboriau et à Philippe.

 

E-mail  du 5 septembre 2012 en provenance de Saint-Jacques de Compostel...  

Hola: Envio fotos de Pzl-104 wilga 35-A  RC, escala 1/2,78   4 metros de envergadura 36 kilos para motor Moki 250cc desde www.alumodel.com.

Bye

Fidel Rama

Inutile de traduire, vous aurez tous compris ! Mais où placer ce chef d'oeuvre des temps modernes ? Et bien les pièces rares, les oeuvres d'art, les pièces de musées c'est ici ! - dans le musée des GPR. Un musée sans gardien, sans caissière et ouvert toute l'année nuit et jour, 24h sur 24 !

Alors si vous avez une âme de pélerin dirigez-vous sans plus tarder vers Saint-Jaques. Oui je sais, ce n'est pas la porte d'à côté - surtout à pièd, mais ne faites pas la bêtise d'oublier votre carte Visa et d'approvisionner votre compte ! Du beau travail exceptionnel que les GPR vont tenter de faire connaître à toute la planète ! C'est dire - aussi - que les GPR sont appréciés par des gens exceptionnels. Et cela est encourageant. Merci Fidel !  

GR

Le Wilga n'est pas leur premier modèle : allez faire un tour sur leur site. Ca vaut le détour !

Fidélité et amour du travail bien fait poussés à l'extrême...

Masse 36 kg - moteur Moki 250cc - envergure 4 mètres  - échelle 1/2,78

 

 

 

 

Fidel Rama je vais me permettre quand même une remarque pour la bonne cause : Le nombre d'heures passées à la réalisation d'un tel modèle mériterait l'oeil averti d'un professionnel de la photo. Du travail en studio s'impose et en extérieur aussi - comme sur le parking d'un aérodrome et dans ce cas avec la motorisation.   Bravo à toute l'équipe d'Alumodel ! GR