Les grands planeurs                                                                     autonomes      

  Page publiée le 16 février 2008 et actualisée le .14 juin 2016

 

Choisir son dispositif d'envol      

Pour être autonome il existe une infinité de formules. De la plus simple à la plus élaborée avec les coûts qui généralement suivent la même courbe. Ici 2 moteurs : Pourquoi ? Alors qu'un seul - dans le nez - serait encore plus simple.  

Six raisons pour votre serviteur...

  1. l'idée doit être applicable sur un modèle existant que ce soit une maquette ou bien un planeur grandeur.
  2. la fiabilité du dispositif pour que dans un club VaV grandeur l'entretien ne soit pas d'un coût dissuasif.
  3. le démarrage immédiat des moteurs en cas de besoin (sécurité)
  4. la poussée des moteurs ne créant aucun couple à combattre pour limiter la traînée et faciliter les décollages
  5. la concentration des masses ajoutées par le dispositif le plus proche possible du CG pour ne pas altérer les performances initiales
  6. Psychologique : ne pas avoir dans le champ de vision des pilotes le spectre d'une hélice qui rappellerait l'avion.

Ventus d'Eric  (Fos sur mer)                                                                        Photo Nico

Cette page intégrée dans la rubrique 'Mise en l'air des grands planeurs RC" brosse les différentes posibilités qui nous sont offertes pour rendre autonome la mise en l'air d'un planeur. Pour les détails de construction de ces différtentes possibilités, se reporter à la rubrique générale "Construction" et ensuite choisir "Pylône" ou bien choisir "Click"  !        

Cette rubrique a pour but d'aider les réticents en leur faisant part d'essais fructueux vécus par certains d'entre nous dans le domaine de la propulsion électrique pour grands planeurs. Le coût du matériel exige de ne pas se tromper, c'est pourquoi - une fois de plus, vous êtes invités à alimenter généreusement cette rubrique.

D'avance merci ! GR

Beau ce 15 avec pylône au 1/3 : une des nombreuses réalisations de nos collègues allemands. Voir leur site ne traitant que des grands planeurs au 1/3. Cliquez sur l'image !

Le DG 400 en préparation pour un vol d'essai avec Marcel...  A suivre !

E-mail de Philippe reçu le 10juillet 2003

Bonjour Gérard,

Voici quelques nouvelles : J’ai enfin fait voler mon Discus 2B Graupner de 4,54m….c’est une vraie merveille à la condition de modifier (comme toujours…) 2 ou 3 points.

  • reculer le centrage de 90mm à 105mm du bord d’attaque
  • diminuer le V longitudinal en plaçant une petite cale de 1mm au bord d’attaque du stab
  • ne pas mettre les couples de renfort dans le fuso (de tout façon, quand ça tape, ça tape…)

 Puisque le sujet actuel est le pylône rétractable, voici une petite vidéo qui devrait convaincre les sceptiques…(Discus 2 B et Pylône…)      Pour voir le décollage avec le pylône...

ça pousse ! On voit également les effets du couple piqueur du au pylône. Il serait intéressant de se mettre d'accord sur le calage du moteur afin de limiter cet effet gênant en particulier lors du décollage. Avec Thierry nous avons constaté que 20° vers le haut conviendrait.

Un point à observer : la distance entre le plan de traction de l'hélice et l'axe de la roue. Plus cette distance sera réduite, plus il faudra combattre le couple piqueur lors du décollage. mais tout ceci reste à confirmer ! GR