L'Aigoual des GPR    

  Page publiée le 18 avril 2004 et actualisée le 04 décembre 2019

 

 

  

Planeur envergure 4m purement imaginé et reflétant les conceptions des années 60 en matière de planeur-école. Une version tout bois fut proposée aux lecteurs de Modèle Magazine en 1976. Une vingtaine d'Aigoual furent construit dans cette version tout bois. Plus tard ADM proposera à ses clients le fuselage stratifié et c'est environ 120 Aigoual qui furent construits.

 

 

  Deux mots sur les caractéristiques... 

Échelle : 1/1

Fabricant : Vous !

Envergure : 4 mètres

Surface alaire ailes :  

Allongement : 14,7

Longueur hors tout : m

Profils : E 203 / 201 /193

Masse :  4,5 Kg

Charge alaire :  41 g/dm²

Finesse max :

 Maquette en 4 M

Envergure : 4 m

Surf. alaire :  109 dm²

 Allongement : 14,7

Surface alaire stab  :  16dm²

Bras de Levier : 950 mm

Volume stab : 0,51

Masse :4,5 kg soit  41 g/dm²

 Profil recommandé pour une construction en structure simplifiée : Clark Y

Centrage 36 % soit 100 mm du BA (sur axe cellule)

Lancé par Jean-Pierre Dubreuil (ADM) de l'Aigoual sur la pente du Larzac au-dessus de Millau (année 1979). Jean-Pierre qui nous a quitté avait réalisé les moules du FK3 en 3 et 5 mètres, l'Aigoual, le CE 75, l'Arbison, etc. Ici il s'agit du deuxième Aigoual qui vole toujours et régulièrement pour aller photographier les nuages...   

Jean-Pierre nous a transmis certaines techniques concernant le moulage en particulier l'auto-centrage des moules à l'aide des demi-ronds disposés tout autour de la forme sur le plan de joint. Cette méthode est de loin la plus efficace pour avoir les plans de joint presque invisibles.

L'Aigoual aux couleurs de la Patrouille de France...

Deux - Aigoual - sont en cours de réalisation et devraient voler fin Juillet 2004. Ce planeur accepte particulièrement le pylône moteur qu'il soit thermique ou bien électrique.

 

 

 

 

Aigoual de Normandie ressuscité !

E-mail du 28 novembre 2019 en provenance de Normandie

Bonjour,

Un salut amical du club d'ALENCON  autour d'un vieil AIGOUAL que j'avais récupéré il y a plus de 30 ans, pour lui éviter une destruction programmée par son constructeur qui avait déjà brûlé le reste de ses modèles. Il a été remis en vol il y a une dizaine d'années et vole pour notre plus grand plaisir de temps en temps. Ici en vol sur la petite pente de la  "COTENTINE"  à OMONVILLE LA ROGUE  près de CHERBOURG.

Cordialement. 

Pierre MARTIN 

Merci Pierre pour ce courrier qui me réconforte et qui devrait plaire à nos anciens. Probablement que d'autres Aigoual volent encore et cela pourrait donner envie à d'autres modélistes de m'envoyer deux ou trois photos de ce sympathique planeur des années 70 avec lequel j'ai beaucoup volé et réalisé mes premiers films en embarquant une caméra Super 8 mais aussi avec lequel j'ai pu créé le site Périscope en volant dans le premier champ venu pour photographier nos villages. Je pense que le fuselage est en bois...est-ce exact ?

Ce planeur a été construit en 77 par un membre du club - Il est entièrement en structure - Les AF  sont faits-main. Les coffrages ont un peu travaillé - le profil n'est plus top, mais il  vole encore bien.  

Encore merci Pierre ! Gérard

 

 

E-mail du 21 avril 2018

Cet après midi l'Aigoual a fait 2 vols propulsé par son moteur en pylône. Il reste des réglages à faire, la compensation du couple piqueur du moteur et des AF. Il faut aussi que je règle le problème du frein du moteur car l'hélice tourne en vol. A l'oreille, ça donne une idée de la vitesse du planeur … Je l'ai centré à 100 mm du bord d'attaque comme préconisé, je l'ai un peu avancé car il avait tendance à prendre des initiatives. Dés que tout ça est réglé, je vous envoie des photos et des commentaires. C'est mon premier 4 mètres et les vols me semblent prometteurs. Sincères salutations. Philippe S.   

Merci Philippe : très joli avec cette déco et des ailes différentes par rapport à la photo précédente. En fait c'est la déco de celui d'Olivier car c'était celui d'Olivier ! Pour le centrage attention tout dépend de la forme de l'aile, le plus sûr est d'utiliser Predim ! On attend la suite.  GR

Petite photo au hasard d'un déplacement au club de Massongy non loin de Thonon-les-Bains ...et là qu'est-ce que je vois ? Un Aigoual ...  L.B le 20 avril 2018. Si son estimable propriétaire voulait bien me proposer une  ou deux photos en vol je les publierais volontiers. GR

 

Aigoual de Christian

Cliché GR grand format du 26 nov 09

Plan de l'Aigoual au format GIF

Position parfaite du planeur :  Planeur légèrement au-dessus de l'avion pour lui laisser toute sa manœuvrabilité

Photo OV du 19 novembre 2006

   Photos en vol de l'Aigoual

Petite séance d'entraînement  aujourd'hui  19 novembre 2006 sur le terrain du BAC Montpellier. L'Aigoual de Christian remorqué par le TUG piloté par Jacques. Photo OV

Le remorquage c'est simple :  Surveiller l'inclinaison et la position dans le plan vertical derrière le remorqueur. Ici le remorqueur vient juste de décoller.  Photo OV

Premier Aigoual fuselage stratifié voilure en structure ici à Buzignargues 1977

 Vue du terrain du BAC à partir de l'Aigoual... De bien belles pistes vertes ! Photo GR 

L'Aigoual de Christian le 01 décembre 2007 à Baillargues

le 01 décembre 2007 à Baillargues

le 01 décembre 2007 à Baillargues

19 novembre 2006 au BAC

 

       Ci-dessous l'Aigoual d'Olivier réalisé en parallèle avec celui de Christian

Ci-dessus décollage de l'Aigoual lors du premier vol le samedi 9 octobre 2004.

Ci-contre, les préparatifs avant décollage...

Et ci-dessous le premier atterrissage avec des AF très efficaces permettant une excellente précision.

Photos GR

Une dizaine de vols pour apprécier l'homogénéité des commandes, une docilité très agréable, un taux de chute très faible et capable de spiraler dans un mouchoir... Bon on arrête là les superlatifs. Pour résumer : On est très content ! Dommage il n'est pas à vendre, mais je prends une option, on ne sait jamais... Et félicitations à Olivier GR                   Photo GR

Premier vol (lancé main) de l'Aigoual d'Olivier le 8 octobre 2004 à Baillargues en attendant les vols remorqués prévus le lendemain...    Photo GR

Hors mode l'Aigoual est toujours aussi attachant : à réserver aux nostalgiques des années 60... Ne me demandez pas d'où proviennent les deux pilotes... hyper-réaliste ! Ce sont les deux constructeurs...    Photo GR

L'absence de karman permet toutes les fantaisies : cordes et profils.  Photo GR

E-mail du 11 sept 04

Salut Gérard, 

Ben quoi, j'ai recouvert les ailes de solar. Il est bien blanc maintenant. Quel tricheur ! 

Bon, je promets bientôt c'est pour de vrai ! 

C'était la première mise en croix, pour voir, et ça se présente bien. 

A++, El Cricricardo.

 

 Avant peinture et décoration l'Aigoual d'Olivier le 9 septembre 2004 : 1m² de surface tout juste facilitant ainsi le calcul de la charge alaire... La masse totale en ordre de vol ne devrait pas dépasser 4200g : faites le calcul, mais de tête !

 Avant peinture et décoration l'Aigoual d'Olivier le 9 septembre 2004 : 1m² de surface tout juste facilitant ainsi le calcul de la charge alaire... La masse totale en ordre de vol ne devrait pas dépasser 4200g : faites le calcul, mais de tête !

 

Un patin réalisé avec de la latte de voilier et silent-bloc caoutchouc..

Bravo Olivier ! Tu n'as jamais été aussi près du premier vol ! Mise en croix achevée et stabilisateur monté. Surveille ton chat : il pourrait tomber dans la piscine...

Pour simplifier Olivier a opté pour un empennage monobloc; Le patin est réalisé à l'aide de lattes FdV utilisées sur les voiliers et planches à voile et les silents-blocs pris dans du tuyau caoutchouc.

 

Non ce n'est pas la production journalière de l'usine qui fabrique les Aigoual ... mais les Aigoual d'Olivier et Christian. Une certaine compétition s'est instaurée entre nos deux amis pour arriver le premier au premier vol... Les paris sont ouverts !

Ici pour gagner du poids en particulier lorsque les éléments sont très éloignés du centre de gravité des évidements sont pratiqués sur le volet de dérive... Lui même construit comme les ailes en extrudé coffré samba.

 

Ci-dessus le poster de l'Aigoual du n° 319 d'avril 1978 paru dans Modèle Magazine

 

Un planeur à l'abri des modes...

C'est à Philippe - fidèle lecteur des GPR - que l'on doit ce retour dans le passé ! En effet Philippe m'ayant demandé s'il était possible de se procurer un kit d'Aigoual des années 78 a déclenché en moi l'idée de vous le proposer aujourd'hui  - toutefois revu et corrigé, afin de l'adapter aux nouveaux matériels et nouvelles techniques tout en respectant l'esprit du projet initial, c'est à dire  < Tout faire soi-même> .

Ce planeur à l'allure rétro  - y compris à l'époque des années 70 - est né pour satisfaire une demande de modélistes désirant construire leur planeur entièrement en matériaux réputés traditionnels. L'envergure de quatre mètres de l'Aigoual est la bonne taille pour débuter dans le pilotage des GPR. Ce planeur dont je possède encore les deux premiers modèles sont toujours en état de vol et l'un deux volent beaucoup car il est utilisé avec succès pour la photo aérienne. Plus de 22000 photos prises en bientôt 2 ans déjà...

Facile à construire l'idée est de proposer - à tous ceux disposant un peu de temps et qui hésitent de se lancer dans la réalisation d'un grand planeur, un planeur fait main, par vous même. Le coût des matériaux est modéré, seul l'investissement en temps de réalisation est considéré aujourd'hui comme important, bien que de nos jours il est possible de faire très court. L'intérêt de ce planeur est la réalisation du fusealge capable d'accepter tout type d'ailes et d'empennages. Et selon des procédés de fabrication de votre choix.

 Toutefois le modèle proposé ici a été revu au niveau de la voilure pour le rendre encore plus docile afin que tous ceux qui désirent un planeur très tolérant puissent se régaler à le piloter. L'aile est identique au Séranne si bien qu'il vous sera possible d'avoir deux planeurs différents en réalisant des cellules selon la même technique. La charge alaire a été réduite pour voler par petit temps et mettre ainsi "la pâtée" à grand nombre de planeurs modernes ! Ce planeur bien réglé doit voler tout seul - y compris en spirale ! D'où le choix des profils qui ne m'ont jamais déçu. A ce sujet ne rejetez pas le célèbre Clark Y qui convient très bien et que je possède comme deuxième aile. Cet Aigoual avec ce Clark fut utilisé pour réaliser le film Super 8 présenté à La Banne d'Ordanche il y a de nombreuses années. C'est dire le capital confiance que j'ai depuis toujours pour ce planeur.

Avec les nouvelles techniques le travail est cependant réduit : Plus de système à fourches pour commander ailerons ou bien aéro-freins. Ces derniers étaient "faits maison" tout en contre-plaqué... Et ils marchent toujours ! Un servomoteur  par gouverne permettant ainsi les réglages fins des neutres et les mixages. Abandon des clefs plates au profit de rond carbone plus simple et plus léger. Bref ces quelques modifications par rapport à l'original permettront de faire voler un planeur rétro avec le confort des techniques modernes.

N'exagérons rien concernant le temps de réalisation ; ce n'est pas un chantier titanesque ! La durée d'un hiver en travaillant tranquillement à son rythme...

Je dispose du master fibre pour réaliser les verrières sous presse par thermoformage, mais plus de verrière disponible sur les étagères : Il faudra donc  - selon les besoins - trouver quelqu'un capable de les sortir pour un prix modique de préférence. L'appel est lancé !

Le plan CAO sous AutoCad va être entrepris prochainement par Philippe - un fidèle lecteur des GPR  - que je remercie chaleureusement ici pour sa contribution. Nous le publierons dès qu'il sera exploitable et vérifié.      

                        Un des intérêts de proposer un plan en CAO est la possibilité offerte par les calculs informatiques permettant  - en un clin d'oeil - de choisir la taille du modèle selon vos critères. Il sera proposé conforme à l'original en 4 mètres mais rien ne vous empêchera de le réduire voire l'augmenter selon vos souhaits.

 

Aile en structure pour les plus courageux, mais rien d'insurmontable ! Photo Modèle Magazine

 

C'est avec cet Aigoual et au Pic de Vissou (ci-dessus) que furent réalisées certaines séquences du film Super 8 présenté à La Banne d'Ordanche.

Ici au col de la Coulette à deux pas de Vars, l'Aigoual longe la pente à une altitude d'environ 2200 mètres comme un grand et vrai planeur ... Photo GR