Essais avant vol...   

  Page publiée le 27 juillet 2003 et actualisée le 03 janvier 2009

 

 

 

Vous trouverez toujours quelqu'un bien intentionné pour vous encouragez à précipiter le jour du premier vol. Et en vous faisant prendre tous les risques naturellement. Parfois ça marche et ce monsieur est le Dieu ! Parfois c'est aussi le crash... Et pour cause : absence de calcul du centre de gravité, non contrôle des gouvernes, etc. Bref c'est l'aventure sans réflexion, la plus rustique chez l'homme !

Lorsque le modèle est un avion unique de votre conception, il convient de redoubler de prudence pour éviter les nombreux pièges. Et le plus difficile dans cette affaire est de faire le tri parmi les nombreux conseilleurs - Tous de bonne foi ! Nous avons donc décidé de nous y prendre autrement avec "les moyens du bord" sachant que ces essais ne refléteront pas exactement la réalité car l'appareil est prisonnier du système de suspension, toutefois nous avons -par comparaison avec l'Albatros, mis en évidence l'inefficacité du gauchissement. Faiblesse qui avait probablement causé le premier crash du G4 il y a un an. Cela a permis à Michel de mieux comprendre la mésaventure. Lors de ces essais nous avons pu - à tour de role et durant environ 4 heures, tester le G4 en vol de pente et dans les rafales. Phychologiquement cette expérience permet de se familiariser avec l'avion, le voir en vol sous tous les angles et le sentir aux bouts des doigts. Bref, pas du temps de perdu, mais la démarche du "pas à pas" chère aux concepteurs Nippons !  

GR

 

caudron-g4-mb-10.jpg

caudron-g4-mb-32.jpg

caudron-g4-mb-40.jpg

caudron-g4-mb-52.jpg

Michel disposant de brins de laine sur les saumons afin de visualiser l'écoulement...

Un étrier avec plusieurs points d'accrochage pour tester l'appareil en étant au plus près du centre de poussée...

La fameuse potence rotative...

Le Caudron G4 dans son élément en limitant les risques...

caudron-g4-mb-55.jpg

caudron-g4-mb-56.jpg

g4-real-1.jpg

Merci à Gérard C. pour nous avoir trouvé cette photo d'époque et de plus il s'agit du G4 !  Une fois de plus, nous n'avons rien inventé...

 

Michel maintenant le G4 par des fils pour permettre un contrôle dans les rafales...

Ce que faisaient nos ancêtres pour le même avion....