Le Fennec de Marc...

  Page publiée le 17 juillet 2009 et actualisée le 7 août 2009

 

E-mail de Marc du 2 juillet 2009 en provenance de Suisse

Bonjour Gerard,

Tout d'abord comment vas-tu ? Est-ce que tu profites bien de ta retraite d'IBMer. Je vois les GRP sont souvent sur OFF alors je me dis que tu es en vadrouille et c'est bon signe.
Après le Quetzal de l'an passé, voici quelques photos de ma dernière création, le Fennec. Je l'ai nommé ainsi à cause de sa couleur, tu verras et parce que ces petits renards des sables m'ont toujours beaucoup attendris.

Après le Quetzal de l'an passé, voici quelques photos de ma dernière création, le Fennec. Je l'ai nommé ainsi à cause de sa couleur, tu verras et parce que ces petits renards des sables m'ont toujours beaucoup attendris.
Il s'agit d'une petite machine qui n'a rien à voir avec les GPR  mais qui est dotée d'une dérive plutôt originale. En effet, l'an passé, j'avais fait une excellente expérience avec l'incidence intégrale qui est très simple à mettre en oeuvre. Toutefois, la plupart de ces machines (Pixel, Crobe, Hypnosis, Quetzal) ne sont pas dotés d'une dérive et c'est une dimension qui me manquait vraiment. Sur les incidences intégrales, la stab est fixe étant donnée que c'est la mobilité des ailes qui assurent le roulis et le tangage. J'ai eu une idée toute simple, celle d'une dérive en V ou tout l'empennage tourne autour d'un axe vertical. J'ai obtenu ainsi une machine qui se pilote comme une grande plume sur tout les axes et qui avec son triple dièdre est très très agréable en spirale.
Autre originalité, les profils (aile et stab) sont aussi personnels. Une expérience excitante, trois mois de réflexion, d'essais et de simulation avec une soufflerie numérique. Et puis, un jour, il m'a bien fallu me lancer dans la construction la trouille au ventre pas du tout sûr de mon coup et sans l'encouragement de F. Aguerre et Th. Platon, je n'aurais jamais osé. Et puis ce fût les premiers vols, pratiquement les larmes aux yeux tant j'était ému de voir la première machine que j'ai conçu de A à Z voler plutôt bien. C'est une expérience unique et un souvenir que je ne suis pas près d'oublier.

La construction est tout simple, quelques planchettes de balsa poncées à la forme du profil pour faire la voilure et une caisse arrondie pour le fuselage. C'est pas mal de poussière mais c'est vite fait et avec des outils très simples.
Au final, j'obtiens un planeur d'un 1,5m et de 470g (420g avec une clef en carbone mais il vole moins bien) qui file aussi vite que les autres de la même catégorie (les X'Race par exemple) et qui se défend comme un grand aussi bien dans une spirale que pour pour affronter un vent turbulent (j'ai déjà volé avec par 35km/h de vent avec des pointes de 65km/h). Si tu veux le voir en vol, tu peux trouver quelques vidéo sur youtube :
http://www.youtube.com/user/quetzalrc
Et miracle du net, un gars du sud-ouest de la France que j'ai rencontré sur un forum, a dessiné pour moi de magnifiques plans du Fennec, je t'envoie aussi le dossier car je trouve son travail vraiment bien, moi j'en serais bien incapable.

Voilà pour 2009 qui est déjà bien entamé, comme le temps passe vite, c'est chaque année la même chose..

A bientôt et bons vols, Marco.

Non ce n'est pas un défaut d'alignement mais les effets d'une expérience réussie pour donner au Fennec ce troisème axe qui lui manquait.

  La conception de planeurs en 3D permet de rêver plus tôt mais aussi et surtout de contrôler que tous les éléments sont capables de vivre ensemble.

Ici le détail de la soute...

Plan 3 vues au format PDF. Click sur l'image pour le télécharger

   Plan  voilure avec gabarits de contrôle : même format

Un planeur vraiement "tout bois"

Ici le dispositif original  : le support de stabilisateur pivotant

La démarche

  Du cahier des charges aux résultats en vol.  Fichier   Word

Poids

  Calcul des masses des différents éléments  (Excel)

MVR60-6

  6%  coordonnées du profil

MVR60-7

  7,6%

Calculs

  des performances sous Excel

 

Pour le lest des rondelles de plomb maintenues par un boulon, mais sur ce dessin il manque un écrou ou bien une entretoise pour les immobiliser. Concernant l'écrou collé choisir un écrou à griffes.