Vol sur les salines....        

  Page publiée le 27 décembre 2018 et actualisée le 29 décembre 2018

 

27 mai 2016

  03 juin 2016

09 sept 2018

23 sept 2018

29 sept 2018

09 oct 2018

19 oct 2018

16 nov 2018

04 dec 2018

17 dec 2018

 20 dec   2018

 27 dec   2018

19 jan   2019

 

Vidéo du premier vol

 Vidéo du 2eme vol avec la seule  Panasonic. Les Mobius ce sont abstenues...Allez savoir pourquoi ? Dommage car c'était le vol le plus dynamique avec un soleil baissant sur l'horizon.

 

L'attirance vers les marais salants fut trop forte pour y résister avec cette météo idéale. De plus le petit fils en vacances chez son grand-père méritait bien un programme à la hauteur pour que plus tard il s'en souvienne... Une aide aussi - précieuse - car faire voler un engin pareil - exige une longue mise en œuvre, bien que moins astreignante que le "25".

Deux vols furent réalisés pour tenter de découvrir - une fois rendu à la maison - des images de ces marais de la "Petite Camargue" que j'affectionne depuis ma plus jeune enfance.

Toutes les images sont des captures d'écran venues des Mobius et du Panasonic. Vous pouvez les agrandir en 1920 pxl sans oublier F11 pour occuper tout l'écran.

 

Le SHK tracté par Alexandre se dirige vers la zone de décollage sur un sable un peu humide

Le souffle des deux moteurs est tel qu'il décoiffe...

 Consommation Moteur G : 2731 mA /21V  Moteur D : 2693 mA/29.99V  accus Rx : 183/181mA

Ouf ! me voila enfin débarrassé de ce fougueux planeur qui ne demande qu'à s'échapper

 voici le canal franchi : non sans mal...

 Au même instant la caméra placée dessous l'aile enregistre ceci. J'en profite pour observer le braquage de la profondeur proche du neutre bien qu'en montée

 J'écoute l'alti pour rester en dessous de 140mètres mais aussi l'environnement et cela avec Alexandre qui a la consigne.

 Du sol on ignore tout de l'espace survolé  

 Dernière implusion avant d'envisager le plané sans les vibrations des moteurs

 de l'eau à perte de vue côté sud

 Côté nord l'étang de la ville et ses remparts

 Pas une ride : la mosaïque de miroirs s'apparenterait à un gigantesque vitrail

 Absence de turbulence et de temps en temps quelques bip-bip pour me dire : " l'air monte".

 Soleil de face et à cela ajouter le reflet du soleil par les salines

 

 Soleil dans le dos c'est plus confortable

 Cap au sud pour découvrir d'autres lieux

 Des chemins de partout pour contourner les salines

 puis pourquoi pas quelques passages

 suivis d'une remontée aux moteurs

 et retrouver ces belles et élégantes salines...

...qui se fondent sur l'horizon avec la mer

 à cette époque le niveau est plutôt haut car aucun banc de sable n'apparaît

 les masselottes d'équilibrage des stabilisateurs sont restées au sol : un oubli...

 Dernier regard vers ce superbe site chargé d'histoire

 Absence de vent pour un atterrissage tranquille  

 Ici nul besoin de tondeuse pétaradante. La nature sait si bien faire les choses lorsque on la laisse tranquille.

 Merci Alex ! Un sillon qui apporte la preuve - si besoin était - que le sable ne fait pas bon ménage avec les roues en particulier la roulette de queue qui est trop fine et après avoir découvert une poignée de sable logée dans le puits de roue

...