Comprendre la Météo...     

 

  Page publiée le 21 février 2014 et actualisée le 21 décembre 2014

 

Non ce n'est pas du van Gogh, mais le travail d'ordinateurs d'un site dont vous ne pourrez plus vous passer. Rien de tel pour bien comprendre ce qui se passe au-dessus de nos têtes et à toutes les altitudes jusqu'à 13.500mètres. Des images dynamiques d'une rare beauté ainsi que les précieuses prévisions. Entrez le nom de votre ville et vous aurez les prévisions présentées sous une forme ingénieuse, ainsi que les webcams les plus proches ! Concernant la dépression du Golfe de Gènes, regardez ce qui se passe à différentes altitudes. Passez du temps à explorer toutes les possibilités offertes par ce site qui est un beau cadeau de Noël ! Merci Ludo et merci Windyty ! GR

 

TERMES DESCRIPTIFS DE L’ETAT DU CIEL

DU VENT   d’après Météorologie Générale et Maritime

Vent

Vitesse en noeuds

Vitesse en km/h

Faible

0 à 9 kt

0 à 17 km/h

Modéré

10 à 21 kt

18 à 40 km/h

Assez fort

22 à 27 kt

41 à 51 km/h

Fort

28 à 40 kt

52 à 76 km/h

Très fort

41 à 47 kt

77 à 89 km/ht

Violent

supérieur à 47 kt

  supérieur à 89 km/ht

Terme descriptif

Nébulosité en octas

Clair

0

Peu nuageux

1,2 ou 3

Nuageux

4 ou 5

Très nuageux

6 ou 7

Couvert

8

 

Mercredi 14 avril 2004 vers 16 heures dans le ciel de Montpellier les prémices d'entrées maritimes annonciatrices de pluies pour les deux jours à venir.  Ce type de nuage pourrait s'appeler : Ondes de Kelvin-Helmholtz. Elles de développeraient à la frontière d'une masse d'air chaud et d'une couche d'air froid  en dessous.

En couleur ou en noir et blanc ces nuages matérialisant un phénomène d'écoulement complexe.

Photo GR

Pour les curieux un site Météo indiqué par Olivier : cliquez sur la carte !

Pour comprendre et peut-être s'amuser à se perfectionner dans le domaine de la prévision météo...

Les triangles sont les fronts froids, les demi-cercles les fronts chauds... Mais tous sont loin sur l'Atlantique!

1037 HP sur le Languedoc alors que la pression standard est de 1013 ! C'est du beau temps mais aussi beaucoup de brouillard car cela favorise les inversions de température : donc instabilité très faible voire nulle une grande partie de la journée. Il vaut mieux être au travail ou bien poncer de futures ailes ! GR

  La Météo par Guy Sennequier

Nous avons la chance d'avoir parmi nous un expert en prévisions météo Guy Sennequier de Météo-France. Guy connaît son sujet professionnellement bien sûr, mais aussi par passion !  Vous avez pu le rencontrer à différentes occasions : à la Banne d'Ordanche, où bien sur une pente avec un Axel où sur un terrain de vol à voile, mais de préférence dans les Alpes.

Pour ma part j'ai vu Guy à l'oeuvre lors de deux championnats du monde de vol à voile : celui de Chateauroux en 1978 (voir Modèle Magazine n°325 d'octobre 78) où tous les matins Guy faisait voler un motoplaneur radiocommandé pour réaliser les sondages et il parvenait à atteindre les 1000 mètres d'altitude sans sourciller... Puis, plus récemment -en 1998, c'est à St Auban que Guy assurait la lourde tâche des prévisions météo permettant de définir les circuits des épreuves du championnat du monde de vol à voile.

Comme par hasard et pour l'anédocte, un autre aéromodéliste Roland Stuck, était lui le responsable de l'organisation de ce championnat...

Guy m'a transmis le document ci-dessous qu'il a créé. Révisé chaque année (le 2003 est en cours de révision : c'est fait !) ce recueil est plus particulièrement destiné aux pilotes de vol à voile et vol libre. En ce qui nous concerne, nous les aéromodélistes, l'information MTO est également importante avant tout déplacement vers un site de vol souvent éloigné ou bien pour un organisateur de rencontres aériennes. J'ai déjà utilisé les services de Guy lors de la rencontre planeur de Baillargues il y a deux ans. Et j'ai pu apprécier son aide qui me fut d'un grand secours car en tant qu'organisateur on se sent parfois un peu seul et impuissant face aux caprices du temps...  Merci à Guy pour nous avoir communiqué ce précieux document.

 

Où trouver l’information météo utile pour le vol à voile?

 

Nouvelles 2003

Le Système de Sondages Basses Couches est sauvé! La société réalisatrice ayant fermé (pour cause de retraite), un repreneur a enfin été trouvé grâce aux efforts de la commission météo de la Fédé de Vol à Voile. Une société des Bouches du Rhône (à Gemenos) assure donc à présent l’étalonnage et l’entretien des sondes, ce qui devrait éviter les longues interruptions pour cause de panne, comme en a connu par exemple le centre de Chambéry.

Les mesures faites par ces sondes basses couches, ainsi que par les radiosondes sous ballon, sont disponibles sous forme d’émagrammes ou des données brutes sur le site meteo.fr/aeroweb. Grande nouvelle: sur ce même site, les bulletins aérologiques (tactiques et fins) de Météo-France sont enfin disponibles, et cela gratuitement!

Enfin, le logiciel allemand PC-MET couplé avec le logiciel Suisse TOPTHERM est en cours de test de validation sur les Alpes. Une version étendue à la France entière et en langue française est toujours en préparation! A terme, cela permettra de rapatrier sur PC de nombreuses infos météo pour l’aéronautique ainsi que les caractéristiques prévues de la convection sur des zones assez fines...

Les trois grands moyens d’accès à l’information météo: téléphone, minitel et internet.

Par téléphone et Minitel: moyens les plus rapides mais payants. Les informations qui restent les plus adaptées aux besoins de la majorité des vélivoles sont toujours les bulletins aérologiques (tactiques et fins) rédigés par Météo-France.

Par Internet: le choix est beaucoup plus vaste. C’est gratuit, mais parfois assez long à télécharger et il vaut mieux être armé de bonnes connaissances dans le déchiffrage des différents documents et images satellite pour bien les exploiter. C’est cependant le moyen le plus complet pour les pilotes voulant vraiment affiner leur compréhension de la situation météo et optimiser leurs journées de vol.

Mode d’emploi des bulletins aérologiques

Deux bulletins aérologiques existent. Ils ont vocation à se compléter mutuellement:

- les bulletins tactiques, rédigés par chacun des 7 centres météo régionaux, permettent d’obtenir des prévisions aérologiques sur l’ensemble de la France jusqu’à 2 ou 3 jours d’échéance.

- les bulletins fins précisent l’aérologie de la journée dans la zone de représentativité d’un sondage aérologique effectué le matin, soit par avion, soit par ballon. Mais seulement 12 départements disposent de tels sondages. Les autres départements sont donc « rattachés » au sondage le plus proche ou le plus représentatif de l’aérologie habituelle.

Logiquement, il convient de consulter en premier les bulletins tactiques, pour estimer s’il y a des chances de voler les jours suivants et dans quelle région ou partie de région. Ensuite, il est préférable de vérifier et d’affiner ces prévisions en consultant :

– le (ou les) bulletin aérologique “ fin ” correspondant le mieux à l’aérologie de votre zone de vol.

– ou bien le bulletin tactique régional, s’il est remis systématiquement à jour le matin ;

– éventuellement le bulletin départemental le plus récent, afin d’obtenir les prévisions météo les plus fines et les plus récentes possibles sur la zone de vol ;

– et éventuellement le bulletin montagne, s’il couvre la région de vol, pour connaître notamment le vent général prévu en altitude.

Bulletins aérologiques tactiques

(actuellement appelés vav-TAC sur Minitel)

Objectif :

Fournir une prévision pour J + 1, J + 2 (et éventuellement une tendance pour J + 3 par météo stable) de la situation générale, du temps sensible, du vent et de la qualité de la masse d’air pour planifier ses journées de vol, optimiser les circuits, etc.

Période de diffusion :

En général chaque jour toute l’année, mais localement seulement d’avril à fin septembre dans les régions où ce bulletin semble peu utile en hiver.

Horaires de diffusion :

Avant 20h, avec amendement possible avant 10h le lendemain matin si les conditions changent (une remise à jour systématique est faite par Aix en Provence).

Centres rédacteurs :

Aix-en-Provence, Bordeaux, Paris, Lille, Lyon, Rennes et Strasbourg.

Bulletins aérologiques fins

(actuellement appelés VAV-local sur Minitel)

Objectif :

Fournir aux pilotes de planeur et de vol libre des informations les plus précises possibles sur le temps, le vent et les différentes sources d’ascendances probables pour la journée dans un secteur donné autour d’un lieu de sondage aérologique (précisé dans le bulletin) + une brève tendance pour le lendemain.

Période de diffusion :

Du 1er avril au 30 septembre.

Horaire de diffusion : 10h30 au plus tard (vers 9h15 à St-Auban-sur-Durance).

Centres rédacteurs :

– se basant sur des sondages basses couches (avec une sonde SSBC ultra précise) : Auch (avec le SSBC de Nogaro), Chambéry, Romorantin, Paris (avec le sondage de Buno-Bonnevaux), St-Auban-sur-Durance, Rennes et Poitiers.

– se basant sur un radiosondage par ballon proche (un peu moins précis que le SSBC) : Ajaccio, Bordeaux, Lille (avec le radiosondage de Bruxelles), Lyon, Strasbourg (radiosondage de Nancy).

À noter

Le Guide Aviation est à votre disposition dans tous les centres de Météo-France. Cette petite brochure récapitule toutes les informations aéronautiques à la disposition des pilotes, explicite les codes aéronautiques et comporte un lexique des termes techniques les plus couramment employés dans les bulletins météo. Il est également disponible sur le site meteo.fr, en rubrique aéronautique.

Les retours d’information sur les prévisions aérologiques de la part des pilotes sur la forme et le fond des bulletins, les conditions réellement constatées, etc., sont toujours les bienvenus, de préférence en adressant vos remarques par fax au centre rédacteur des prévisions aérologiques, aux numéros suivants:

  • DIRN/Prévi/aéro – Lille Lesquin : 03 20 87 69 23
  • DIR/NE/Prévi/aéro – Illkirch : 03 88 67 84 84
  • DIRIC/Prévi/aéro – Paris : 01 45 56 72 46
  • DIR/O/Prévi/aéro – Rennes : 02 99 65 22 49
  • SMA – Romorantin : 02 54 96 88 23
  • CDM de la Vienne – Poitiers : 05 49 37 65 05
  • SM de Lyon-Saint-Exupéry : 04 72 23 80 40
  • CDM de Savoie – Chambéry : 04 79 54 47 26
  • DIRSO/Prévi/aéro – Bordeaux : 05 56 13 82 09
  • CDM du Gers – Auch : 05 62 60 10 55
  • CDM des Alpes de Haute-Provence – Saint-Auban : 04 92 33 10 01
  • DIR/SE/Prévi/aéro – Aix-en-Provence : 04 42 95 90 59
  • CDM de Corse du Sud – Ajaccio : 04 95 23 76 80

Météo-France par téléphone

Bulletins aérologie pour le vol à voile et le vol libre : 08 92 68 10 14.

Ce répondeur vous demande de taper étoile, puis de composer les 2 chiffres du département désiré, puis de taper 1 pour le bulletin fin (ou local, c’est le même), ou 2 pour le bulletin tactique, ou 0 pour obtenir des informations sur le contenu de ces bulletins.

Bulletins départementaux : 3250 ou bien 08 92 68 02 XX.

(XX étant le numéro du département pour lequel on désire des prévisions).

Bulletins adaptés pour chaque département, enregistrés vers 7h/7h30 pour le premier, avec 2 ou 3 remises à jour quotidiennes. Mais ils ne donnent que rarement des informations précises sur le vent en altitude.

Bulletins montagne : 3250 ou bien 08 92 68 04 04 (également disponible sur le 02.XX).

Ils donnent des informations sur le temps, le vent et les températures en altitude… mais ils ne sont disponibles que pour les départements de montagne.

Répondeur aéronautique : 08 92 68 10 13.

Permet d’accéder aux bulletins aéronautiques VFR sur toute la France (situation générale, vent par zones en surface, à 500 m, 1000 m, 1500 m, iso 0° et prévisions détaillées).

À noter qu’il est également possible d’avoir un prévisionniste aéronautique en direct en appelant le 08 92 70 12 15.

Tous bulletins départementaux, montagne et marine de Météo-France : 08 92 68 08 08.

Un seul n° à se rappeler pour obtenir tous les bulletins départementaux et montagne. Mais les bulletins vol à voile et vol libre n’y sont pas disponibles.

Météo-France par Minitel

3615 code METEO

Permet d’accéder aux mêmes bulletins que précédemment en composant ensuite directement le n° du département (bulletin départemental) ou dans le sommaire en tapant MONT (bulletin montagne), ou SPOR puis VAV (pour le bulletin local) ou TAC (pour le bulletin tactique). Dans certaines régions, comme le Sud-Est, il est également possible d’accéder à ces bulletins par la rubrique LIBR (comme vol libre).

L’utilisation de raccourcis permet d’accéder directement aux bulletins. Pour un bulletin vol à voile et vol libre, le plus simple consiste à composer le 3615, puis METEO, puis XX*VAV (XX étant le n° du département, puis étoile, puis mot clé). Exemples : 75*TAC pour avoir le bulletin tactique couvrant la région parisienne, ou bien 04*VAV pour avoir le bulletin local de St-Auban-sur-Durance, dans les Alpes de Haute-Provence.

Ne pas oublier de consulter également la rubrique OBS de chaque département, qui permet d’obtenir des observations récentes de stations météo humaines ou automatiques, bien intéressantes pour connaître le vent en altitude, par exemple au mont Aigoual ou à l’un des sémaphores en bordure de mer.

Les données brutes du sondage aérologique (températures et vents observés en fonction de l’altitude) sont disponibles soit en fin de bulletin VAV local (cas de la Savoie par exemple), soit dans une sous-rubrique SOND (comme radio-SONDage) de la rubrique SPORt. L’ordre des rubriques est légèrement différent selon les régions et selon la saison.

Un dernier petit conseil pour Minitel: si vous souhaitez accéder directement aux services de Météo France, il faut taper METEO sur le clavier, et non pas sélectionner la rubrique n° 8 METEO de la première page Minitel, sinon vous voyez apparaître une longue liste de différents services météo (Météo-France n’apparaissant que vers la fin de cette liste).

3615 code METAR puis n° code d’accès.

Permet d’obtenir les derniers messages d’aérodromes TAF, METAR et SIGMET disponibles en France et dans les pays limitrophes (code disponible dans les centres météo sous forme de brochure et de didacticiel). Service surtout destiné aux pilotes d’avions, mais ça peut être utile si vous volez près d’un grand aérodrome.

Météo-France par fax

Service AEROFAX : 05 61 07 84 85 ( puis taper *, n° de code d’accès et enfin #).

Bien pratique pour recevoir gratuitement et 24 h/24 des cartes du temps significatif sur la France, le vent prévu à 1500 m et 3000 m et une sélection de messages METAR et TAF. Au tout premier appel, il est préférable de demander le mode d’emploi en tapant 90 lorsque cela est proposé par l’opératrice électronique… Il faut disposer d’un code d’accès aéronautique, d’un télécopieur disposant de la fonction "réception manuelle" et d’un clavier à touches musicales.

Code d’accès aéronautique

Pour avoir accès aux services Aérofax, 3615 METAR et certaines pages du site www.meteo.fr/aeroweb, il faut demander un code d’accès aéronautique à 10 chiffres, délivré gratuitement en adressant une demande, accompagnée d’un justificatif d’activité aéronautique (photocopie licence FFVL, FFVV, FFAM), à Météo France, DP/Services – Codes aéronautiques, 42 avenue Gaspard Coriolis, 31057 Toulouse Cedex, ou par télécopie au 05 61 07 80 79 ou par E-mail à l’adresse serv-code@meteo.fr.

INTERNET

De nombreux sites Internet permettent d’obtenir des images satellite, des cartes météo, des bulletins. Les prévisions y sont de qualité inégale, souvent trop générales pour être vraiment utiles pour le vol à voile, et très généralement sans le moindre « mode d’emploi ».

En fait, la plupart des informations proviennent des mêmes sources : Météo France, université de Barcelone, services météo Allemands, Anglais, Américains... Ensuite, de très nombreux particuliers proposent leur « compilation » des informations qu’ils jugent les plus intéressantes pour leur utilisation.

Voici une sélection des sites les plus couramment consultés:

– http://www.meteo.fr

Le site de Météo-France. Il propose de nombreuses images satellite, certaines en animation. L’espace découverte comporte des dossiers très intéressants (de même que « l’espace jeunesse »). La rubrique aéronautique (appelée aeroweb) est bien sûr la plus intéressante pour le vol à voile, notamment la partie accessible après avoir tapé le code d’abonné (voir plus haut les modalités d’obtention du code d’accès aéronautique). Mais il est également intéressant d’aller consulter la rubrique « mer » pour avoir d’intéressantes cartes avec les fronts et les pressions au niveau mer et aussi le vent prévu à 20 m (cliquer sur « carte des vents »).

– http://www.ecmwf.int

centre européen de prévision de Bracknell. Un bon site pour disposer de cartes donnant notamment la situation météo en altitude jusqu’à 6 jours d’échéance.

– http://www.wetterzentrale.de

service météo allemand. Très intéressant, avec de bonnes images satellite et des cartes avec isobares et fronts.

– http://www.infomet.fcr.es

université de Barcelone, pour avoir accès (entre autres documents) aux radiosondages européens.

– http://www.para2000.org

site de Gérard Florit, très original avec de nombreux liens concernant le vol libre et la météo.

– http://microclimat.net

celui du vélivole François Hersen, qui regroupe la plupart des infos nécessaires à la préparation d’un vol en planeur.

– http://df2.free.fr/meteo.htm

et celui de Denis Flament, proposant notamment de très nombreuses images satellite.

Télévision

Parmi les chaînes nationales, TF1 présente toujours des documents et des images d’une grande clarté, avec d’excellentes explications des présentateurs. Je vous recommande en particulier le bulletin de 19h50, généralement le plus complet. Comme ça va un peu vite, je vous conseille vivement d’enregistrer le bulletin sur magnétoscope afin de repasser les animations au ralenti ! Sur les autres chaînes de télé, les graphismes me semblent moins clairs, les images satellite peu exploitables, etc. En ce qui concerne la 5/Arte, les prévisions sont trop générales pour nous être utiles et attention, les animations des images satellite s’arrêtent à H - 12h! (celles de TF1 du soir montrant, quant à elles, la situation du jour jusqu’à environ 2h avant l’heure du bulletin, ce qui est tout de même nettement plus intéressant).

Interprétation des animations de TF1…

Une petite explication concernant les images qui, parfois, montrent l’évolution des pressions en surface (lignes isobares, en blanc, avec petites flèches indiquant la direction du vent) et la position des différents fronts (en rouge ou bleu selon qu’il s’agit de fronts chauds ou froids): au voisinage des fronts se trouvent des zones colorées en bleu-vert plus ou moins foncé, qui correspondent à des humidités prévues vers 3000m d’altitude par l’ordinateur de Météo-France. Ces couleurs s’interprètent en sachant que plus ce bleu-vert est foncé, plus l’humidité prévue est forte:

– aux humidités bleu-vert clair correspondent les zones nuageuses généralement non précipitantes ;

– aux humidités bleu-vert foncé correspondent les zones nuageuses qui donneront probablement lieu à des précipitations (corps des perturbations, zones orageuses, etc.), mais sans tenir compte des phénomènes locaux tels que les effets de Fœhn en montagne, qui sont encore du ressort des prévisionnistes.

A noter que certaines images disponibles sur Internet montrent également des cartes d’humidité prévue, mais souvent avec des couleurs différentes (il faut alors se reporter à l’échelle des couleurs qui accompagnent parfois ces images) mais leur interprétation est identique.

et des images satellite de TF1.

Ce sont généralement des images en infrarouge noir et blanc. Les nuages les plus élevés, donc les plus froids, tels que le corps des perturbations et les sommets des nuages orageux, apparaissent en blanc très brillant. Les nuages les plus bas, donc les plus « chauds », apparaissant quant à eux en gris assez peu visible.

Certaines images parfois présentées en début de bulletin sont des compositions colorées, traitement informatique combinant plusieurs images dans les canaux visible et infrarouges, grâce auquel les nuages supérieurs (comme les Cirrus) apparaissent légèrement bleutés, les nuages moyens sont bien blancs, et les nuages bas (tels que les Cumulus de la traîne) ont une couleur légèrement crème. Cela permet donc de mieux évaluer l’étage des différents nuages.

Utilisation des sondages SSBC :

Ces sondages sont disponibles sur la partie aeroweb du site meteo.fr de Météo-France, soit sous forme de données (température et point de rosée pour une succession de niveaux de pression), soit sous forme d’un graphique spécial, appelé émagramme. Il est possible de zoomer et d’imprimer cet émagramme, ce qui est le plus pratique (en attendant un logiciel de dépouillement!) pour ensuite tracer les points de température au sol en fonction de l’heure, et en déduire jusqu’à quelle altitude les ascendances pourront monter (Cf cours sur l’utilisation de l’émagramme disponible en ligne sur www.ffvv.org).

Seul petit problème: l’axe des abscisses (représentant les températures) n’est pas gradué dans sa partie basse, seule l’isotherme 30°C étant cotée en bas à droite de l’émagramme, au niveau de pression 950hPa.

En partant de ce 30, et en sachant que les ligne isothermes sont tracées pour chaque degré entier (les multiples de 5 et 10 étant tracées légèrement plus épaisses), on retrouve ensuite les autres valeurs de température! (attention, le 40 qui figure à droite du 30 est mal placé, car il est situé sur l’isotherme +35°C).

(notez également que l’on trouve tout de même des graduations pour les lignes isothermes au-dessous de -20°C aux niveaux de pression 260hPa et 100hPa, sous forme de chiffres incliés à 45°).

Si vous avez des difficultés pour vous y retrouver dans ces lignes isothermes... voiçi une autre méthode, utilisée par mon collègue Michel CHARPENTIER (par ailleurs vélivole bien connu):

lorsque l’on connait « son émagramme sur le bout des doigts », on se rappelle que la cote des lignes pseudo adiabatiques (lignes courbes tracées en tireté), imprimée au niveau de pression 770hPa, est par définition la température à 1000hPa! C’est le moins mal-commode pour répérer les isotherme lorsque l’on zoome sur un sondage basses couches... en attendant que l’axe des températures n’apparaisse enfin gradué!

Exemple concret: cherchez la ligne horizontale représentant la pression 770hPa (échelle verticale à gauche et à droite de l’émagramme) ou également l’altitude 2250m en atmoshère standard (échelle verticale à droite seulement). Sur cette ligne de pression sont imprimés des chiffres allant de -20°C, tout à gauche, à 30 °C, tout à droite. Ce sont des températures « pseudo adiabatiques potentielles », en clair la température d’une particule saturée ramenée (tout en restant saturée en vapeur d’eau) à 1000hPa.

Partez par exemple du chiffre 10 et, en suivant la ligne tiretée (légèrement inclinée de gauche à droite d’environ 20°), descendez jusqu’au niveau de pression 1000hPa.

A l’intersection de ces deux lignes se croisent deux autres lignes:

- la ligne continu apparaissant la moins foncée et inclinée à 45° vers la droite est la ligne isotherme +10°C.

- la ligne plus foncée, légèrement courbe et inclinée à environ 45° vers la gauche est la ligne adiabatique sèche +10°C. Elle représente le refroidissement que subirait par exemple une bulle d’air de température 10°C à 1000hPa, s’élevant sous l’effet d’un excédent de température par rapport à l’air ambiant. Grâce à cette ligne adiabatique, on peut trouver trouver facilement l’altitude maximum qu’atteindrait cette bulle en cherchant le point d’intersection avec la courbe d’état ( courbe de température de l’air ambiant) qui est bien sûr représentée par le sondage du jour.

Bibliographie

La Météorologie du Vol à Voile

de Tom Bradbury... l’incontournable « bible » des vélivoles, aux éditions Cépaduès.

Combien pèse un nuage?

intéressant petit ouvrage de Jean Pierre CHALON, expliquant tout sur les nuages et les phénomènes associés.

Editions EDP Sciences, prix 17Euros.

Météo Générale

Subdivision Météo de l’ENAC.

Ouvrage très complet destiné aux élèves pilotes de l’Ecole Nationale de l’Aviation Civile, rédigé par H. Hallot, D. Labyt et M. Tomasini.

2ème édition (imprimée en 2003), ISBN 2-7238 0367-8

Météorologie générale et maritime

ouvrage vraiment très complet sans être trop complexe. Bien que conçu pour répondre aux besoins des marins, il se révèle tellement riche et intéressant que je le recommande vivement à tous les pilotes très intéressés par la météo et qui souhaitent acquérir de sérieuses bases. On peut le consulter dans la plupart des centres Météo France et le commander à la librairie de Météo France, 1 quai Branly, 75340 PARIS Cedex 07 (prix : 38 euros plus 3 euros de port).

Météorologie pour Aviateurs

de K.H.Hack, édité par l’Aéroclub de Suisse (Lidostrasse 5, 6006 Lucerne), impression par FAMO Druck AG, 6055 Alpanarch Dorf.

3ème édition, de 1987.

Ouvrage déjà ancien, composé de courts textes accompagnant de très nombreuses figures, qui peuvent servir à illustrer un cours de météo.

Bons vols et bon vent à tous !

guy.sennequier@meteo.fr

Documents annexes:

- zones couvertes par les bulletins tactiques rédigés par chaque centre météorologique régional.

- tableau précisant les principaux termes descriptifs du temps et du vent utilisés dans les bulletins météo.

- échelle de correspondance entre noeuds et km/h.

 

 

REGLE DE CONVERSION NOEUDS - KM/H

L’abréviation usuelle du noeud est kt (knot, en anglais). On peut aussi trouver l’abréviation francisée nd. 1 kt = 1,852 km/h

Pour se simplifier la vie, on peut utiliser la conversion approchée 1 kt = 2 km/h, assez bonne pour les faibles vitesses de vent qui nous concernent en vol libre.

Au-delà d’une vingtaine de noeuds, il est préférable d’utiliser la formule approchée suivante : 2 kt - kt/10.

Par exemple, pour 20kt, soit environ 40km/h, la valeur approchée par cette formule donne 2 x 20 - 2 = 38 km/h.

Message reçu par E-mail le 12 avril 2003 destiné aux modélistes de la FFAM

Bonjour,

Les adhérents à la FFAM peuvent bénéficier d'un code d'acces pour consulter les services aéronautiques de Météo-France, sur présentation d'un justificatif. Pour cela, je vous remercie d bien vouloir nous faire parvenir une copie de la carte d'adhérent accompagnée de vos coordonnées postales, nécessaires pour la création du code et l'envoi de celui-ci. Ces éléments sont a adresser soit par fax au 05 61 07 80 79 soit par courrier à l'adresse suivante : METEO-FRANCE - DP/SERV/FDP 42, avenue G. Coriolis - 31057 TOULOUSE Cedex soit par e-mail à : serv-fdp@meteo.fr      

Ce code vous permettra de consulter les services suivants :

AEROFAX 05 61 07 84 85   

AEROWEB : http://www.meteo.fr , rubrique aeronautique.

 Cordialement 

Valerie Baehr