Les cinq ans des GPR...

 Page créée le 08 mars 2008 et actualisée le 25 mars 2008                    

 

    

" Si vous le pouvez, prenez le temps de lire,  j'ai pris le temps de vous écrire..."    Merci !    GR

Consulter vos E-mails           Vous avez gagné !     Pour écrire aux GPR    

Mon premier mot traduira mon étonnement " Déjà cinq ans !". En effet, je n'ai pas vu le temps s'écouler et du temps, des heures, j'en ai pourtant passé devant l'écran jusqu'à me brûler la rétine certains soirs. Une expérience que je ne regrette pas aujourd'hui bien que parfois il m'arrive de m'interroger sur l'utilité de cette démarche très exigeante en travail et pour obtenir quoi ? Seul le nécessaire recul qu'offre les cinq années écoulées permettra de faire un bilan objectif et peut-être apportera une réponse à mes interrogations. J'ai rêvé aussi à un "repreneur". Confier les GPR à un autre "planeuriste"  - histoire de souffler un peu - car je n'ai plus vingt ans et que ce site n'est pas - en ce qui me concerne, une affaire personnelle. J'aime les chantiers que l'on met sur les rails et qui - si je puis dire - volent de leurs propres ailes comme un grand planeur. En attendant, faire tourner  les GPR à deux apporterait plus de qualité et plus de confort.

Le Salto d'André B.

Le temps des illusions...

Lors de la création d'un site on se fait toujours beaucoup d'illusions sur le nombre de visites espérées. Lorsque les choses se passent bien les visites affluent progressivement pour atteindre un palier qui sera difficile de déplacer vers le haut. Vers le bas c'est très facile - il suffit de ne plus rien publier durant 15 jours et vous voilà reparti à la case départ. Le palier des GPR se situe autour des 400 visites par jour. Rien que des lecteurs fidèles me signalent les statistiques. Depuis quelques mois l'Allemagne talonne la Suisse bien que nos amis suisses soient de plus en plus nombreux. Je pense que c'est le soleil qui se dégage de certains reportages photos qui en est la cause car il est vrai - l'hiver, dans le sud de la France, nous volons sans interruption.

Le K6e de Thierry M.

Mes remerciements...

Le moment est venu de remercier publiquement et chaleureusement tous ceux qui ont contribués - de près ou de loin - à nourrir le site des GPR durant ces cinq années écoulées. Sans eux et j'espère que vous le comprenez, le site aurait disparu dans les ténèbres du Web. Je remercie particulièrement Vincent Besançon qui m'a encouragé et aidé lors de la création. Sans lui il est fort probable que le site serait resté parmi les voeux pieux. Guy Rappeneau également qui a créé les robots des GPR ainsi que la liste des maquettes. Sans oublier Claude W. de Suisse à qui l'on doit plusieurs programmes de calculs pour connaître les performances de nos planeurs qu'ils soient grands ou bien petits.

J'ai toujours eu besoin de votre collaboration car il n'a jamais été dans mes intentions de vous abreuver de mes réalisations personnelles car peu nombreuses et pas toujours le bon exemple à suivre. Je suis encore lucide malgré mon âge avancé ! Je préfère - et de loin, utiliser mon énergie à la mise en valeur de votre travail. Parfois cela exige beaucoup de temps avant la mise en page et la diffusion, mais cela vous l'aviez deviné, l'ordinateur n'est  qu'un outil et non une baguette magique.

Le Champ'46 de Claude D.

Mes échecs...

Les contacts avec les modélistes étrangers. Et c'est dommage car une photo accompagnée d'un petit mot c'est peu de chose mais très suffisant pour combler votre serviteur et donc vous les lecteurs. Je suis probablement fautif car la barrière de la langue n'explique pas tout.

Je n'ai pas su - non plus - débusquer suffisamment de talents cachés et donc mettre en valeur leur travail pour le plaisir de tous. Beaucoup d'entre nous préfèrent la discrétion et hésitent à faire le premier pas. A cette attitude je n'ai pas de solution, mais quelques mots pour les convaincre : << Faites-le pour nos enfants, pas pour épater les copains >>.

Je sais aussi que l'on ne peut pas plaire à tout le monde et que parfois on a même des personnes qui vous sont farouchement hostiles alors que vous n'avez jamais échangé deux paroles avec eux. C'est curieux mais c'est ainsi. Et les GPR n'échappent pas à ce phénomène.

J'espère toutefois que 2008 permettra de révéler de nouveaux contributeurs, terme approprié certes mais que j'ai du mal à écrire car je le trouve inesthétique. Allez savoir pourquoi ? Trop proche probablement de "contribuables" si vous devinez ce que je veux dire...

 

Le Calif de Ludo Clavier

Les liens avec les clubs...

Très insuffisant. J'ai proposé d'élargir l'audience du site de votre club en créant une page relais dont le contenu ne dépendrait que de vous. Pour ceux qui ont tenté l'expérience cela à permis de faire connaître leur club et ses particularités. Pour certains clubs sans site web, c'est une opportunité offerte pour combler ce vide. Le meilleur exemple est mon club - le BAC. Un club comme beaucoup d'autres en France et qui ne doit plus avoir de secret pour vous aujourd'hui.  Cette possibilité qui vous est offerte n'exige très peu de travail de votre part et les retombées sont européennes car le site des GPR est visités régulièrement par tous nos voisins. Et je peux vous dire qu'il n'est pas facile de fidéliser des lecteurs d'Outre-Rhin sur un site français et c'est pire avec sa Majesté d'Outre-Manche. Mais là ce sont des problèmes de voisinage qui me dépassent et avec lesquels je n'ai aucune prise. Je ne parlerai pas des États-Unis car avec ce pays c'est dramatique : il faut dire que le français l'a bien cherché et je le déplore personnellement car une entreprise américaine m'a permis de vivre dignement durant 25 ans. En France nous avons la mémoire courte et il est de bon ton de toujours critiquer ce pays comme le font régulièrement les pays sous-développés pour justifier leur misère.

PA 18 de JP V.

 

 

 

Le Stemm de Gérard B.

Mes réussites...

  • Google : vous taper GPR et c'est tout, le site est parfaitement référencé par les moteurs de recherche ce qui n'est pas le cas de Périscope qui a pour concurrents tous les fabricants de périscopes du monde...Une erreur difficile à corriger. A ce sujet il faut accoupler Periscope au nom du village et ça marche. Mais c'est vrai ce site est hors sujet bien que... si d'aventure vous veniez en vacances dans le sud de la France un tour sur Périscope s'imposerait histoire de voir la mer et cette belle région.
  • Jamais un courrier désobligeant n'est parvenu dans la boite aux lettres des GPR en cinq ans. Mais des encouragements. Vous êtes donc des lecteurs indulgents et compréhensifs. Merci à toutes (trop rares) et à tous !
  • Retrouver des amis perdus de vue. Le point de chute des GPR a permis à certains d'entre nous de retrouver la trace d'un ami ou d'un collègue et cela parfois hors de France.
  • Avoir la collaboration de Jean-André Simon pour le vol libre et son histoire, donc notre histoire.

Le Diana de Massimo P.

  • Les rencontres de planeurs en cinq ans ce sont multipliées et cela sur tout le territoire. Sans avoir la prétention d'en être responsable les GPR ont contribués à ce développement (Voir le calendrier des manifestations). Par contre, le désir de compétition a disparu en même temps et c'est peut-être dommage car la compétition permet de s'améliorer efficacement et rapidement sans entretenir des illusions. Il faudra donc en reparler. A ce sujet, n'hésitez pas à utiliser le robot des GPR conçu par Guy pour faire connaître vos manifestations et rencontres. Elles seront rappelées automatiquement par des mails distribués à tous les planeuristes inscrits sur la liste. Simple et efficace ! N'attendez pas non plus le dernier moment pour faire paraître au calendrier des GPR vos manifestations car il m'arrive de m'absenter.

La Mésange Kilo-Lima de Philippe F.

 La masse d'informations qui transitent...

Je l'avoue, il m'arrive parfois d'être étonné par la masse d'informations communiquées. Et pourtant il va falloir élaguer davantage, supprimer certaines rubriques  mais comme pour un album photos on hésite toujours à se séparer de certaines photos et textes qui les accompagnent car un jour elles pourraient être utiles et d'actualité. La solution archiver s'impose donc en mettant en place un système permettant de les retrouver rapidement.

 

 Le DR 400 d'Olivier V.

Le plus difficile...

L'auto-censure obligatoire : Cette liberté et l'autonomie que procure le Web n'est pas sans limite excepté pour les inconscients. Nous avons à notre disposition pour communiquer entre nous un outil d'une puissance jamais égalée jusqu'à ce jour. C' est  aussi une arme pouvant être très dangereuse car à double tranchant. Il convient de la manipuler avec précaution en sachant que l'on peut faire très mal, mais aussi subir les conséquences de propos malveillants. On est aussi toujours tenté de s'exprimer sur des sujets pouvant créer la controverse et qu'il faudra ensuite gérer. Tâche très difficile, c'est pourquoi je me suis résigné à arrêter toute publication pour la sauvegarde de la pente de la Comté bien que solidaire des planeuristes cela va de soi. Une affaire avec controverse où les planeuristes se sont fait visiblement abusés. J'espère que la sagesse l'emportera et que certaines rancunes s'estomperont.

Le JP15-36 de Emile et Thierry

Les GPR  - pas de Forum. : Pourquoi ?

Pour les raisons citées précédemment un forum exige un contrôle permanent pour éviter les dérapages. Un travail de gendarme (modérateur) que je n'ai pas envie d'assumer. De nombreux forums existent : inutile donc d'accroître le bruit de fond. Je préfère que chacun s'exprime sur le sujet de son choix en disposant d'un temps de réflexion et en faisant parvenir un e-mail aux GPR. C'est ainsi que procèdent tous les pigistes de la terre et il n'est pas question d'en changer. Ensuite des échanges de mails ont généralement lieu avant toute publication car j'adopte la méthode d'un ami Rédacteur en Chef que j'estime beaucoup, et qui s'impose d'avoir bien tout lu et compris avant toute publication. Et bien pour les GPR c'est pareil ! Un Forum fonctionne par définition à chaud et donc le risque de dérapage est évident. Et j'ajouterai un français quelque peu malmené selon moi favorisant naturellement  les malentendus.

Les Aigoual d'Olivier et Christian

La réactivité...

A chaque fois que mon emploi du temps le permet, je tente de publier le plus rapidement possible. Dans certains cas, cette réactivité - est proche du direct (parfois 1 à 2 heures), c'est tout l'intérêt de la communication par ordinateurs interposés. A l'inverse, et pour des raisons personnelles il m'arrive de m'absenter plusieurs jours et je n'ai pas la possibilité de faire suivre le PC portable par l'absence de liaison téléphonique sur Saint-Rémy de Provence.  Donc patience, ce n'est pas de la négligence et encore moins de l'indifférence. D'autre part il peut arriver qu'un e-mail passe à la trappe des anti-spams ou bien une mauvaise manip lors d'un nettoyage du courrier, alors si aucune réponse n'arrive, n'hésitez pas à me relancer. 

Le Sylphe d'André Lambert

La principale difficulté...

La vie moderne n'a pas contribué au développement de l'écriture, ni de la lecture - bien au contraire. C'est dommage car l'on se prive de la sorte d'un plaisir un peu comparable à celui de construire. On veut voler tout de suite alors pourquoi se compliquer la vie lorsqu'il suffit de tendre sa carte bleue ? Ce raisonnement je l'entends tous les jours et je préfère me taire car je constate que le mal est profond et irréversible. Pour les reportages il en va de même, je ne conçois pas une seule image sans un texte d'accompagnement, alors que trois mots d'explication suffisent pour donner un sens à la photo. La plus part du temps je tente de combler ce vide avec le consentement de l'auteur de la communication. Mais de grace, si l'écriture vous pose des problèmes ne nous privez pas de vos réalisations, car le temps consacré à l'écriture viendrait amputer vos heures de construction. Je ferais ce travail comme je l'ai toujours fait avec votre accord.

Le Breguert 901 de Dominique D. -  Lyon

Préserver sa vie privée...

La règle d'authentification que j'impose se traduit par la communication du seul prénom de la personne et si vous le désirez par un pseudo. Pourquoi ? Je n'ai pas à savoir pour qu'elles raisons vous préférez l'anonymat car les raisons sont multiples et vous sont propres. Donc par défaut d'information sur le sujet, je ne donne que le prénom. Et si l'on me demande votre e-mail, je dois savoir pourquoi. Toujours dans le même registre, on ne répétera jamais assez d'éviter lors des communications multiples par mails d'utiliser C.C. et de donner ainsi en pâture votre adresse à toute la planète. Cette façon de faire permet aux spams de se multiplier et favorise la propagation des virus. Donc utilisez CCI de grace !

Duo Discus de Frédéric R.

Le droit à l'image...

Extraits...

«Chacun a un droit à l'image sur sa personne. Le droit à l'image d'une personne est le droit que chacun possède sur la reproduction ou l'utilisation de sa propre image. L'image d'une personne peut toutefois être reproduite ou utilisée dès lors qu'il n'en résulte aucun préjudice réel et sérieux pour celle-ci. »

L’utilisation de l’image implique donc les autorisations expresses des auteurs soient obtenues avant toute action (publication).

Pour les GPR je pars du principe que toutes photos accompagnées de textes reçues par le courrier électronique sont publiables et que cela n'exige pas d'autorisation en bonne et due forme. Toutefois lorsque sur une photo je vois un enfant je demande une confirmation en particulier lorsque j'apprends par l'échange de mails, que  l'enfant n'est pas votre propre enfant. C'est un point sur lequel je vous demande d'être prudent car je n'ai pas envie d'être en défaut - ni avec les parents et ni avec la loi ! Nos enfants c'est trop précieux.

A ce sujet si une photo vous déplait et qu'elle pourrait porter atteinte à votre vie privée, surtout n'ayez aucune gène, faites-le moi savoir, elle disparaîtra sans délai. De plus  vous n'avez pas à vous justifier.

Le Smartug d'Olivier

 Les droits d'auteur

Extraits...

<< La qualité d’auteur n’est pas acquise par la possession  d’une œuvre. N’est pas auteur qui veut. >>

<<  Aucune formalité n’est exigée pour qu’une œuvre soit protégée par le droit d’auteur. La création de l’œuvre suffit pour qu’elle soit protégée. Cependant, cette protection ne peut se traduire dans les faits que par la détermination de son auteur >>

<< La qualité d’auteur revient donc à celui ou celle qui se fait le premier connaître en tant que tel. Celui-ci bénéficie d’une présomption que seule une preuve contraire juridiquement valable peut détruire >>

La position des GPR :

La modestie !  

Lorsque l'on ne veut pas que soit récupéré, soit du texte ou bien des photos, on ne fait pas la bêtise de les publier sur la toile. Toile qui enveloppe la planète - donc tous les pays avec des lois différentes sur tous ces sujets. Le contrôle et la défense de droits d'auteurs ne serait qu'une douce illusion. Les GPR ne font aucun commerce et sincèrement si vous avez besoin d'une ou bien plusieurs photos, servez-vous si ne figure pas le copyright. Par souci d'honnêteté intellectuelle, mettez la source et c'est tout. Et de préférence le nom de la personne qui a réalisé l'objet et non celui du photographe pour une photo technique. Pour toutes les autres  photos celui du photographe.

Mais dire cela, suppose que les personnes qui envoient aux GPR  des photos et du texte adhèrent à ce principe. Dans le cas contraire - ce qui est votre droit le plus absolu, (la détermination de son auteur)  je ferais apparaître le copyright à votre demande.

Pylône d'Alain Roumiguières

Conclusion...

Je serais tenté de dire "j'arrête !" Un quinquennat ça suffit, place aux jeunes ! Alors pour m'aider à prendre la bonne décision sans décevoir,  je vous propose de réagir en envoyant un simple e-mail aux GPR afin de constituer une sorte de "livre d'or" à retardement. Je laisserai passer 20 jours puis je dépouillerais tous vos messages et je prendrais alors ma décision début avril. N'hésitez pas à m'envoyer à la retraite si tel est votre désir, je saurais m'occuper différemment.  Peu de réponses (moins de 200) sera interprété comme une mise d'office sur la touche et sans ménagement ! Et je vous promet que je m'exécuterai car un planeuriste n'aime pas les "dégueulantes ", il lui faut des varios positifs pour rester en l'air !

Pour m'écrire :

Merci à tous ceux qui prendront la peine de s'exprimer même brièvement. Indiquez votre pays et région svp.

Au plaisir de vous lire.

GR

 Point provisoire le 10 mars :  

A la lecture de vos messages j'entends souvent le mot "lassitude". Je me suis donc mal m'exprimé si vous avez ressenti cela. Pour être plus précis et pour que vous compreniez ma démarche, je veux que vous sachiez qu'il est très désagréable dans ma position d'animateur (virtuel) de faire face à un auditoire silencieux, invisible et sans réaction.  Et si je vous demande aujourd'hui de réagir et de vous présenter en quelque sorte, j'ai le sentiment de ne pas abuser de votre temps : une fois en cinq ans c'est peu ! Cette présentation individuelle permettra à chacun de savoir qui vient feuilleter tous les jours le site des GPR et si cela ne vous ennuie pas, indiquez votre pays et la région. Ce n'est donc pas du temps de perdu pour chacun de nous. En ce qui me concerne vos réponses me sont très utiles car je n'imaginais pas certaines réactions probablement volontairement excessives, mais c'est un moyen de se faire entendre. Je ne pense pas à mon tour être excessif, ni faire une petite crise de confiance en plaçant la barre à 200 réponses car vous êtes 400 tous les jours à venir faire un tour sur les GPR. Dimanche - donc hier,  485 visites me dit XITI !  Mais cet objectif ne sera pas modifié - il faudra l'atteindre et après je prendrais ma décision. Merci à tous ceux qui ont apporté leur témoignage. A bientôt car la vie continue. GR

Point provisoire le 11 mars

Difficile de comprendre le flux des lecteurs : Les GPR ont atteint pour la première fois  les 586 visites/jours  hier le 10 mars 2008.  102 visites d'Outre-Rhin et 19 de l'Autriche. Bref du jamais vu.

Mais en contrepartie très peu de commentaires pour émettre un avis sur le site. C'est  pourtant l'occasion de vous manifester simplement sans vous sentir obligé de flatter l'animateur car ce n'est pas ce qu'il recherche. Il a passé l'âge ! Et c'est pour lui plutôt inconfortable à lire et encore plus à publier. Mais je vous remercie car cela vient du fond du coeur me semble-t-il.

Savoir qui vous êtes : débutants, actifs, retraités, votre pays, votre région  et ce que vous souhaiteriez voir traité sur le site m'aidera à mieux recaler les GPR si je continue.

J'aimerais également développer l'activité vol à voile car l'aéromodélisme est une pépinière pour devenir vélivole mais aussi pour être pilote de ligne, pilote de chasse ou concevoir des avions dans les bureaux d'études et les fabriquer dans les ateliers...

Bref, vous l'aurez compris je ne veux écarter personne de la grande famille aéronautique et j'ai beaucoup de mal à me limiter à l'aéromodélisme. Oui, c'est ainsi,  il faut beaucoup d'espace pour faire voler des grands planeurs !

Hier j'ai retenu un message venu de Suisse ( 63)  qui m'a beaucoup touché et qui a fait "mouche"  : " << Faites-le pour nos enfants...>> "  Et bien ces enfants j'en fais parti !  Je suis un planeuriste débutant qui a la CHANCE de pouvoir consulter, ...etc. Bravo Jean-Marie ! Et merci. GR

Point provisoire le 13 mars :

Merci à vous tous pour cette mobilisation peu coutumière des lecteurs des GPR. 140 mails reçu ce soir pour que perdure le site. J'aurais aimé vous répondre individuellement, mais comme pour vous mon temps est compté. Toutefois, j'ai lu avec attention tous vos messages et je ne vous cacherais pas qu'il faut - en plus - un cœur solide pour accepter de les publier. Il est vrai aussi que l'age endurcit l'homme et à ce sujet la carapace a bien fonctionné. Une carapace qui ne date pas d'hier car je me suis toujours méfié des effets pervers que pourrait engendrer une pseudo-notoriété qui d'ailleurs s'efface aussi vite que fond la banquise. Voila pour la santé morale de votre serviteur.

Le deuxième point, si j'ai douté de vos 200 mails ce soir je sais que vous y parviendrez d'ici la fin du mois. Je maintiens donc l'objectif, car il me parait utile - pour nous tous - de savoir qui vous êtes et pourquoi vous venez, plus ou moins régulièrement, visiter le site des GPR. Exprimez-vous, c'est un moment particulier pour les GPR qui ne se répétera pas de sitôt ! Et puis comme certains d'entre vous l'ont exprimé :"J'ai le sentiment de bien vous connaître", de mon coté j'aimerais qu'il en soit de même pour mieux piloter les GPR.

Le troisième point est la prise de conscience que les GPR ne fonctionnent que si vous contribuez à son existence. A ce sujet n'hésitez pas à proposer vos réalisations en particulier lorsque le sujet n'a jamais été traité car vous semblez tous apprécier les nouveautés.

Quatrième remarque : Un mot qui revient dans presque tous les mails : "Rêver". C'est pour moi une surprise car le Web nous sature de photos, très belles et traitant de notre sujet favoris. Je craignais plus une forme de lassitude et d' indifférence pour les belles images. Il faut donc continuer et pour ces belles photos qui font rêver, c'est à vous de les proposer aux GPR en améliorant encore vos talents de photographe. Sachez aussi qu'il faut une légende sous chaque photo. Le lieu exact, la date du cliché, le nom du planeur, du photographe aussi, etc. Informations utiles pour construire un commentaire et un lien entre chaque photos.

Dernier point : Un message d'Italie : "j'aimerais faire voler des grands planeurs mais mes moyens ne me le permettent pas". J'ai bien mémorisé ce message d'un modéliste encore jeune qui doit faire face - en priorité, aux besoins de sa famille. Nous sommes tous passés par ce moment de la vie - mais je l'avoue la période que nous vivons où tous les excès sont permis ne me rendent pas particulièrement optimiste. Je ne voudrais pas que les GPR soient réservés aux modélistes "fortunés" mais plutôt aux modélistes qui tentent de réduire les coûts par leur travail personnel lorsque leur temps libre leur permet. De cette démarche naissent les astuces, la créativité, les tours de mains, c'est cela un aéromodéliste ! Et c'est la véritable vocation des GPR de vous aider - pour un jour - parvenir à faire voler un grand planeur.  GR

Nota : Le 11 mars 687 visites : ci-dessous les pays concernés

Point provisoire le 21 mars :  

8 jours encore pour faire connaissance si vous êtes un lecteur assidu ou bien occasionnel des GPR. Et encore 23 e-mails pour atteindre le nombre fatidique des 200 messages. Pas pour cirer les "pompes" des GPR comme j'ai pu le lire - mais pour aider chacun de nous à mieux les enrouler. Prendre conscience qu'il est important un jour de participer à ce travail collectif est me semble-t-il un vrai progrès qui à lui seul pourrait me combler et donc vous satisfaire. Encore faut-il que cela se traduise dans un avenir proche par des faits. Je compte sur vous pour faire ce petit effort que vous ne regretterez pas, en particulier lorsque votre domaine de compétence est utile à nous tous. Les vélivoles sont aussi invités à s'exprimer car les frontières des GPR sont volontairement lointaines et à cela j'y tiens. Quelques mots suffisent - pourvu qu'ils soient sincères - pour faire tourner le compteur jusqu'à 200 !   Merci encore à tous ceux qui ce sont exprimés jusqu'à ce jour, mais nous y reviendrons début avril pour la décision finale.   GR

Répartition par pays pour la journée du 10 mars 2008

Répartition par pays pour la journée du 11 mars 2008

 

 Quelques données depuis 4 ans fournies gratuitement par XITI

  2003 pas de Stat mais environ 30.000 visites

Répartition pour l'Europe uniquement en  2007

30000+41635+86982+89368+105967+(11644 x3) = 388884 visites  pour fin mars 2008 depuis sa création en mars 2003.

 

nbsp;