Vol de l'Alpilles : août 2020....

  Page publiée le 20 août 2020 et actualisée le 13 novembre 2020

 

Lien avec la vidéo mise en ligne le 13 novembre 2020

Séance de vol pour l'Alpilles ce jeudi 20 août 2020.

Pas moins de 36°C au pied de la pente. Heureusement après avoir gravi notre "chemin de croix" habituel non sans mal, puis parvenus au sommet, une jolie brise de mer nous attendait. Parfaitement orientée cette brise rafraîchissante nous proposait une portance très dynamique pour notre Alpilles.

Le but du jeu aujourd'hui  fut d'apprécier les qualités d'un vario offert par Ludo et compatible JETI. La programmation de cet appareil n'est pas des plus simple, mais bon je suis parvenu à obtenir les informations proposées : l'altitude, la tension du Rx, la valeur du Vz rencontré mais pas les Bip, bip..., la pression et la température, pas l'age du capitaine mais pas loin...

Jean-Louis était aux manettes du Lumix de votre serviteur et ma foi il s'en est plutôt bien sorti ! Merci Jean-Louis !

La suite en images et des images en grand format que vous ne trouverez nulle part ailleurs !

GR

Si une image vous plait n'hésitez pas à taper sur F11 pour remplir votre écran et pour revenir à l'écran initial, retaper sur F11 ! mais pas sur la tête ! 

L'Alpilles est ici chez lui et il est attaché - plus que quiconque - à ce massif !

Capture d'écran avec la Mobius posée sur l'émetteur pour tout le vol. Aucune caméra à bord.

Toujours capture d'écran de la Mobius : c'est parti pour l'Alpilles ! la suite avec le Lumix et J-Louis

Le plaisir de votre serviteur a toujours été d'élargir la zone de vol car bien souvent trop facile. Alors on quitte la pente de départ pour aller ce frotter à d'autres reliefs. Ici l'Alpilles (petit point blanc) est allé voir si l'herbe n'était pas plus verte derrière la pente... Que voulez-vous c'est l'esprit "vol à voile" qui remonte à la surface et je vous invite à en faire autan sur votre pente habituelle.

 Ici Jean-Louis mesure la force du vent : soit 20 à 30 km/h pas plus. Et pourtant on nous avait promis 2 fois plus...

à Eyguières les deux pioupiou relevaient les mêmes valeurs. Et avec cette chaleur il fallait régulièrement s'hydrater. Pas toujours facile la vie d'un planeuriste !

208020-alpilles-023.jpg

208020-alpilles-027.jpg

208020-alpilles-062.jpg

208020-alpilles-064.jpg

 Précis sur trajectoire, c'est toujours un plaisir de passer devant l'objectif du photographe  

 pour obtenir ceci

 ou bien des vues plongeantes plus insolites

 

208020-alpilles-095.jpg

208020-alpilles-122.jpg

208020-alpilles-183.jpg

208020-alpilles-191.jpg

Zone de perte d'altitude en vue d'atterrir

Encore trop haut pour décider d'entamer la finale

Passage dans le 2eme champ

finale assez longue car il y a de la place. On surveille l'ombre du planeur pour estimer l'altitude.

208020-alpilles-220.jpg

208020-alpilles-601.jpg

208020-alpilles-604.jpg

208020-alpilles-627.jpg

Puis voyant arriver l'extrémité du champ sortie des AF en surveillant bien l'inclinaison  car le vent est plein travers

Ici les images réalisées au début du vol

 

 

208020-alpilles-641.jpg

208020-alpilles-661.jpg

208020-alpilles-662.jpg

208020-alpilles-686.jpg

 

 

 

 

208020-alpilles-689.jpg

208020-alpilles-714.jpg

208020-alpilles-726.jpg

208020-alpilles-738.jpg

 

 

 

 

208020-alpilles-743.jpg

208020-alpilles-770.jpg

208020-alpilles-780.jpg

208020-alpilles-792.jpg

 Retour de la pente secondaire plus haute

Et l'Alpilles en pareil cas aime bien "badiner"

 pour aller rejoindre le bas de la pente en sécurité

 

208020-alpilles-806.jpg

208020-alpilles-817.jpg

208020-alpilles-819.jpg

208020-alpilles-822.jpg

 

 

 

 

208020-alpilles-833.jpg

208020-alpilles-837.jpg

208020-alpilles-843.jpg

208020-alpilles-863.jpg

 

 

 

 

208020-alpilles-874.jpg

208020-alpilles-932.jpg

208020-alpilles-953.jpg

208020-alpilles-972.jpg

Atteint de déficience auditive depuis que l'on a voulu lui apprendre à tirer au MAS 36 sur la base de Cazaux et cela sans casque de protection... Merci l'AA !

 Il a fallu cette photo pour découvrir cette toile d'araignée de fils électriques...

votre serviteur fait souvent répéter ses amis et surtout ses proches. Et ne supportant pas les prothèses qui n'amplifient que les sons indésirables...  

il supporte toutefois la jolie voix féminine qui le rassure dans son oreillette et surtout qui se tait - sans se fâcher - lorsque je lui coupe la parole brutalement avec l'inter placé en bout de manche. Quel progrès !

Le vol de 52 mn s'achèvera ici ainsi que pour le planeur de Jean-Louis. Vous noterez la verdure du champ : ici c'est pas les Vosges ! GR