Vol sur la Crau par un maussanais...

  Page publiée le 25 juillet 2018 et actualisée le 27 juillet 2018

 

Courte vidéo du vol après un remisage du "25" de trois mois...Et le plaisir de retrouver ses qualités voilières non altérées au petit matin.

 

Nous sommes le 25 juillet 2018 en Provence. La chaleur de ces derniers jours ne permet pas d'envisager un vol en pleine journée, c'est donc au petit matin - avec les phares - que nous nous sommes retrouvés dans la vaste plaine de la Crau.

Il est 9h15' au moment du décollage. Vent faible de secteur N-O, bref toutes les conditions sont requises pour un vol paisible après une longue période d'abstinence...

Une invitation offerte par l'ami Gilles que je remercie ainsi que Christian.

Durée du vol : 18mn18" de plaisir !

GR

La terre est basse et la chaleur monte : il est temps de décoller mais pour cela il fallut attendre la dissipation des brouillards matinaux pour espérer apercevoir l'horizon

Derniers préparatifs en piste en particulier la connection de la puissance des moteurs et pour finir, la mise ne route des 4 Mobius installées à bord. La cam de queue fera un arrêt cardiaque après quelques minutes sans explication et c'est dommage alors que toutes les batteries sont neuves et passées à 850mAh

Contrôle de la poussée des moteurs après avoir vérifier la bonne réponse des gouvernes en les actionnant

 Végétation brûlée et les couleurs virent à l'ocre....Ca promet dans 50 ans !

Les moteurs font leur travail ; ils font tourner les hélices à 7000t/mn pour des 16/10. La consommation est volontairement limitée à 38A alors que le constructeur moteur m'autorise 47 A mais ils ne sont pas les seuls à assurer le bon déroulement de la montée. En effet il y a les deux contrôleurs et eux ne sont pas particulièrement ventilés d'où cette précaution de limiter l'ampérage en particulier en été.

 A ce régime le "25" monte allègrement à 3.5m/s ce qui est à la fois réaliste et confortable. Image en 1920pxl que vous pouvez agrandir !

 Altitude 60 m et présentation pour un petit passage histoire de contrôler qu'à bord rien n'est suspect...Il faut donc écouter son planeur et ce fut d'autant plus facile que c'était le silence complet. Oui mais pour cela il fallait faire sonner le réveil à 6h30 !

 Il serait temps de revenir à l'inclinaison nulle

 Les oreilles  semblent m'envoyer que des fréquences basses du genre  :  Fuu...ouuu...C'est bon signe !

Photo d'Etienne : merci Etienne !

Compte tenu des petites flexions des ailes, la masse d'air commençait à s'agiter

Sur l'horizon le massif des Alpilles

Déjà 9H29 : Que le temps passe vite à bord du 25...

 Regard sur l'aile gauche  : tout va bien, la caméra est toujours là et enregistre les images

 Mode "Landing" comme on dit ici en Provence : AF sortis, volets principaux baissés et volets secondaires relevés. Contrôle de la vitesse qui - si elle n'est pas suffisante - rend le volet de profondeur inopérant. D'où ma préférence de réaliser un palier de décélération durant le survol de la piste et laisser le planeur se poser de lui même en restant attentif à l'inclinaison pour éviter le désagréable "cheval de bois". Pour indication la vitesse de vol du 25 est de 43Km/h.

 Le train est sorti sinon gare à la rape

La photo Etienne : merci Etienne !

Posé à 9h33 : tout va bien à bord. Durée du vol : 18mn18"

L'oiseau a bien volé  : le plus dur reste à faire ...le démonter ! merci les amis à la revoyure sous le ciel de Provence