Éclosion d'une fleur sur les Alpilles.....

  Page publiée le 09 octobre 2019 et actualisée le 13 novembre 2019

la Vidéo du vol

Cinq minutes à consacrer à cette vidéo pour mieux connaître la face nord du massif des Alpilles situé à quelques encablures de Saint-Rémy de Provence. Vous devinerez - dés le décollage - la majestueuse silhouette du Mont Ventoux puis à l'est, le célèbre Luberon. Et pour achever - en beauté ce vol, une jolie fleur dénommée "Augusta" viendra assagir le tempérament du planeur de votre serviteur. A visionner de préférence sur un grand écran en HD 1920 pxl. Et si ces quelques images vous ont plu, n'hésitez pas à le faire savoir en cliquant sur le pouce relevé ! merci !  GR

 

 

 Ces photos sont offertes à Gilbert d'Arles pour sa maman Augusta qui a réalisé cette jolie fleur des Alpilles fin des années 60...

Pour remédier aux décollages aléatoires, rien de tel qu'une catapulte ! L'oiseau est projeté en l'air - sans état d'âme  - subissant l'effet de l'énergie emmagasinée par le sandow et les effets secondaires disparaissent comme par enchantement ou sont sérieusement atténués. Bref, ce dispositif permet de décoller sur piste très courte type porte-avions.

Il est 9 heures, le ciel est superbe, il fait bon soit 20° C et nous sommes le 8 octobre au pied du massif des Alpilles...

La suite en images en provenance des 2 Mobius qui accompagnaient le SHK là-haut pour ce premier vol d'automne.

La pratique du parachute de queue en Rc me permet de mieux comprendre sa bonne utilisation. Tout d'abord il convient de réaliser des vols en ouvrant le pépin assez haut pour apprendre à voler en sécurité avec ce nouveau frein. Vous découvrirez une nouvelle pente à prendre en compte lors du circuit d'atterrissage.

 

 Ensuite : Pépin + AF tout sorti  c'est un cran en dessus et il faut vérifier comment la profondeur répond pour envisager l'arrondi. Ce qu'il faut apprendre c'est accepter de voler plus vite avec une forte pente constante.

Pas question de réaliser de longues finales avec un pépin dans le dos, les circuits d'atterrissage seront réalisés dans un entonnoir à fort angle et tout se passe très vite.

Attendre le dernier moment pour ouvrir le pépin est une grave erreur: Pourquoi ?

La raison est simple : Et s'il ne s'ouvre pas et que vous comptez sur lui absolument ? Vous imaginez la suite... en particulier en "grandeur" naturellement. Il est donc, me semble-t-il, préférable de l'ouvrir suffisamment haut pour être assuré de sa présence et de gérer le circuit d'atterrissage de façon différente. Comptez sur lui au dernier moment en entrée de piste lorsque on se voit trop haut me parait être hasardeux.

Ce que j'écrivais en 2018 après un vol : même mois, même lieu...

GR

Conso moteur G :1050 mA/h  Conso moteur D : XXXX mA/h

191008-shk-romanin-01.jpg

191008-shk-romanin-01a.jpg

191008-shk-romanin-02.jpg

191008-shk-romanin-03.jpg

 Merci Jean-Louis pour ton aide et ce lever matinal...

 Sandow tendu et pilote curieusement détendu...

 Il file enfin droit !

 Pédale de catapulte réalisée en bois d'arbre avec les moyens du bord

191008-shk-romanin-10.jpg

191008-shk-romanin-11.jpg

191008-shk-romanin-12.jpg

191008-shk-romanin-14.jpg

 Enfin en l'air et il fait bon !

les deux moteurs font de leur mieux : tout va bien !

 Le Ventoux toujours superbe au lever du jour

 La face nord du massif des Alpilles  encore dans l'ombre

191008-shk-romanin-15.jpg

191008-shk-romanin-16.jpg

191008-shk-romanin-18.jpg

191008-shk-romanin-19.jpg

 et voilà la pente des records du monde de durée 

Pendant ce temps dans l'atelier quatre jeunes apprennent à se servir de leurs doigts mais pas pour tapoter le clavier d'un smartphone

 

191008-shk-romanin-20.jpg

191008-shk-romanin-21.jpg

191008-shk-romanin-21a.jpg

191008-shk-romanin-22.jpg

 

 vous avez raison : c'est bien le Ventoux !

 

 

191008-shk-romanin-23.jpg

191008-shk-romanin-23a.jpg

191008-shk-romanin-24.jpg

191008-shk-romanin-25.jpg

la faille dans le massif laquelle le facteur la franchissait jadis pour apporter le courrier au mas en aval

la revoici ici et c'est un bon repère pour situer de loin le terrain sur la chaîne des Alpilles

 La forme "sablier" du terrain

 

191008-shk-romanin-25a.jpg

191008-shk-romanin-26.jpg

191008-shk-romanin-27.jpg

191008-shk-romanin-28.jpg

 J'aime bien ce cliché

 Au bout du nez la naissance du Luberon

 Les planeurs joliment alignés

 Cap sur le S-E

191008-shk-romanin-29.jpg

191008-shk-romanin-29a.jpg

191008-shk-romanin-30.jpg

191008-shk-romanin-31.jpg

 

Une belle heure pour apprécier le profil de cette belle pente avec un éclairage rasant

 

C'est fait Gilbert ! revoici ton cadeau offert en 1967/68

191008-shk-romanin-32.jpg

191008-shk-romanin-39.jpg

191008-shk-romanin-39a.jpg

191008-shk-romanin-40.jpg

 comme quoi je ne jette rien  et surtout pas ce cadeau qui me faisait rêver

 Les Alpilles vers l'est

 et ici vers l'ouest

 

191008-shk-romanin-41.jpg

191008-shk-romanin-42.jpg

191008-shk-romanin-42a.jpg

191008-shk-romanin-43.jpg

 

 

 

 

191008-shk-romanin-43a.jpg

191008-shk-romanin-44.jpg

191008-shk-romanin-45.jpg

191008-shk-romanin-46.jpg

 la pente de descente est forte

 à cause de lui

 mais il travaille bien en stabilisant la vitesse donc la pente

 

191008-shk-romanin-46a.jpg

191008-shk-romanin-48.jpg

191008-shk-romanin-48a.jpg

191008-shk-romanin-49.jpg

 Plutôt haut en entrée de piste

 Poussières du train et parachute "Augusta" au raz des pâquerettes

 

 Durée du vol : 9mn18s

191008-shk-romanin-50.jpg

 

 

 

 A bientôt sur les ondes des GPR

GR