Le CB 28 ...        

  Page publiée le 06 septembre 2006 et actualisée le 10 mars 2018  

 

 

 

CB 28 Olivier H.

CB 28 JAS

CB28 LC TECH

 

 UN GPR des années 4O !

 

Allez savoir pourquoi ce planeur des années 40 a fasciné ma génération. Il est vrai qu'il ressemblait à un vrai planeur de cette époque avec les ailes en "mouette". D'autre part il était considéré comme un planeur géant : Deux mètres ! Le premier "GPR" en quelque sorte.  Pas très conscient des difficultés de construction pour le gamin que j'étais (12 ans), je l'ai construis en cachette de mes parents car ces derniers estimaient - à juste titre, que cette activité me détournerait de mes études... Bref, je le fis voler après un bon mois de construction - toujours en cachette, à Aix-en-Provence, dans les prairies jouxtant la maison, du coté du chemin de Repentance ( le plus joli coin d'Aix) et cela dans la neige car à cette époque les hivers étaient rigoureux. Je du me rendre à l'évidence car mon CB28 ne volait pas droit. Ailes vrillées car il tournait toujours du même coté. Petit carton en guise de flettner en bout d'aile mais ce ne fut pas suffisant. Je compris alors que sans aide d'adultes expérimentés, il était très difficile de mener à bien une telle construction. Alors si vous débutez ne faites pas comme moi, demandez l'avis aux anciens !

 Je remercie tout particulièrement Jean-André Simon et Frédéric pour avoir pris le temps de scanner les deux plans : voilures et fuselage que les GPR vous proposent aujourd'hui.  GR

 

 

La première boutique de vente de modèles réduits à Aix-en-Pce était tenue par un radio-amateur M. Bergasse (années 50). Il avait radiocommandé ce planeur géant. Et ce monsieur de forte corpulence qui me faisait rêver par ces récits, m'avait relaté un atterrissage de son CB28 radiocommandé dans un champ de blés : "Les blés fauchés sur plus de vingt mètres... ! m'avait-il dit !. Épaté, fasciné par le récit du vol, depuis je colle des bouts de bois ! Mais à y regarder de plus près, ce monsieur était probablement un "exagérateur" comme l'aurait qualifié Marcel Pagnol ! Je vous rappelle qu'Aix en Pce est proche du Vieux Port. Toutefois je ne lui en veux pas, bien au contraire, car le plus important - lorsqu'un jour on ne croit plus au Père Noël, c'est de le remplacer sans tarder pour s'inventer d'autres rêves. GR

Vous noterez le poids très optimiste (450g) car je crois me souvenir que beaucoup d'éléments  de la boite, pour ne pas dire tous, étaient en peuplier. Vous noterez que le modèle original remonte à 1942 !

Ci-contre le CB28 de ma jeunesse - non entoilé,  à Aix en Provence et mon frère à gauche avec un nordique que nous faisions voler au terrain de Lenfant à Aix-les-Milles

Les GPR se feront un plaisir de publier vos réalisations pour enrichir cette page dédiée au célèbre CB28. D'avance merci ! GR

E-mail du 3 juin 2006

Bonjour,

Les fichiers joints sont un peu lourds, mais je crois que ça en vaut la peine. Le problème, c'est qu'il faut trouver la connection avec un traçeur type "bureau d'études" pour reproduire ces scans.

Beaux vols.

J A SIMON.

 

 Extrait du plan echelle 1/1 montrant le nez du CB. Fuselage réalisé en joignant les deux coquilles constituées de couples et de lisses. La silhouette du servomoteur a été ajoutée car à cette époque on en rêvait...

plan de l'aile au format GIF et à l'échelle 1/1

  

plan de la cellule au format GIF et échelle 1/1

 

Aile en mouette que l'on aperçoit bien ici ! Merci Laurent

Moi aussi, tout petit déjà... derrière, la deuche des parents !!! @mitiés

Laurent FAY

PS : Depuis je vole avec Minimoa, entre autre, ça s'arrange pas en vieillissant !

Mail du 20 avril 2007 en provenance de Cannes (06)

Bonjour,

Faisant suite à mon mail sur le CB28 je vous envoie une photo prise sur le plateau de Calern à Caussol juste avant le vol qui lui a été fatal. La photo a 30 ans et j'avais quand même plus de cheveux que maintenant. Le stab du CB avait été modifié. Pour les anciens on reconnaît de gauche à droite un Cirrus 3m de Graupner, un Roitelet de Pagani, le CB et un Choucas de notre ami Bardou qui venait de quitter Monaco pour rejoindre les Pyrénées.


Salutations et encore merci pour ce beau site.

Georges de Cannes

On reconnaît parfaitement le CB 28 avec ses ailes en forme de mouette. En effet l'empennage a été agrandi. A droite le célèbre Choucas de Bardou ...