le CB28-GR de LCTECH....      

  Page publiée le 22 avril 2020 et actualisée le 30 juillet 2020

Présentation

Fuselage

Ailes

Stabilisateur

Finition

Vol

 

 

 

Pour votre serviteur l'aventure des grands planeurs débuta en janvier 1956 :  il y a donc 64 ans au moment où j'écris ces quelques lignes ! Et je peux être affirmatif car déjà à cette époque je notais tout ce que je réalisais. Le hasard a voulu que je retrouvasse (...) - sans l'avoir cherché - ce fameux cahier de notes juste avant l'arrivée du colis le 22 avril 2020. Colis soigneusement emballé en provenance de LCTech et cela dans un délai record ! La réalisation de mon premier grand planeur le CB28 durera un mois tout juste ! J'avais donc 15 ans pile le 31 janvier. Cet immense planeur de 2 mètres d'envergure fut réalisé - tout seul - sans aucune aide extérieure et en cachette de mes parents car ils pensaient - à juste raison - que je me passionnais plus pour l'aéromodélisme que pour le lycée.

Le premier vol dans la neige...

A cette époque les hivers en Provence étaient rigoureux et en 56 ce fut exceptionnellement méchant. Fin janvier un manteau neigeux de 20 cm recouvrait toute la campagne aixoise. Et deux jours plus tard - début février - une vague de froid s'abattait sur l'Europe et je pu enregistré deux jours d'affilés un étonnant -23°C qui se stabilisera durant au moins une semaine à -17°C ! Cette neige le 31 janvier je la considérais comme une aubaine pour un premier vol. Habitant à la campagne, chemin de Repentance à Aix-en-Provence  nous avions la chance d'avoir - derrière la maison - des prairies, des vaches laitières, des bois de chênes et pins et cela jusqu'à la célèbre Tour de César. Toujours en cachette de mes parents et au petit matin je suis allé rejoindre une bute qui dominait la petite prairie toute blanche proche de la maison et cela - en pantoufles - les pieds dans la neige... Puis le coeur battant, j'ai finalement lancé le planeur en espérant qu'il n'aille pas percuter les buissons d'en face qui bordaient la prairie cinquante mètres plus loin. Le vol fut très court. Parti en virage - à gauche - il se posera une vingtaine de mètres du point de départ en plantant le saumon dans une neige craquante durcie en surface par le froid glacial. Un peu déçu naturellement, je suis reparti à la maison en me disant je vais essayer de corriger le défaut en plaçant un flettner (carton semi rigide collé sur l'aile comme cela se pratiquait sur les Nordiques de l'époque ). Mais rien n'y fera car l'aile en forme de mouette du 28 était vraiment trop vrillée et j'étais désemparé... Le froid intense durera un mois à tel point que l'on pouvait à Tarascon traverser le Rhône à pied ! La suite des essais furent donc repoussés au printemps.

Pardon pour ces confidences qui probablement n'intéresse personne mais qui me font du bien par les temps qui courent !

GR

  

  

Mon frère Bernard à gauche avec son nordique, notre grand'père et votre serviteur à droite avec son CB 28 plus grand que lui...

 Alors ce matin j'ai grand ouvert le plan. Il y a avait longtemps que cela ne m'était pas arrivé. Joli papier, des traits bien lisibles et contrastés. C'est parfait !  Tout est parfaitement repéré pour s'y retrouver. De plus il suffit de télécharger la notice au format .PDF pour être guidé pas à pas par Ludo ! Je devine que cette construction va être un vrai plaisir capable de me faire oublier cette immonde vie que nous subissons tous ! Si je dis cela c'est pour rappeler à certains d'entre nous que construire apporte tous les jours des joies, des satisfactions et donc du plaisir. Plaisir qui ne s'arrêtera pas là car lors du premier vol l'émotion est sans égale.

Toutefois, va falloir que je m'équipe comme dans mon enfance : un madrier bien plan et tendre, des aiguilles et un petit marteau mais lui je l'ai encore il ne m'a jamais quitté. De la colle blanche bien que tenté par la fulgurante cyano sans oublier de fines poncettes.  

 

 Plan limpide et à l'échelle 1/1 très rigoureuse car c'est le même fichier .DXF qui permet d'éditer le plan et ensuite la découpe au laser des éléments

 Ici détails de couples du fuselage avec leurs bases de façon à monter le fuselage en l'air. Le plan d'origine C&B proposait un montage à plat de deux demi-coquilles.

 Ici toutes les découpes au laser fournies dans la boite. La qualité des matériaux est irréprochable tout est parfaitement poncé avant passage sous le faisceau du laser. Vous pouvez agrandir l'image en GF.

 Ici toutes les baguettes et tiges de commandes. De nombreuses lisses sont découpées au laser ce qui permet de les stocker plus facilement car ces lisses en balsa sont à prendre avec précaution

 

 Exemple de découpes des nervures recevant la clef d'aile

 A suivre !