La Presse spécialisée...

  Page publiée le 28 février 2010 et actualisée le 10 mars 2018

  

Radiocommandes

Les Planeurs

Les Avions

Evénements

La Presse

 

Bibliothèque numérique de la presse modéliste

 

Collection ADEPTE de RC-PAPER.COM (les 10 premiers numéros de 1975)

Collection RADIOMODELISME de RC-PAPER.COM

Puisque la météo fait des caprices, un peu de temps est consacré à la restauration d'un Choucas, un des tout premiers planeurs RC conçu pour le VDP en 1968 par Robert Bardou. Plan dessiné par Christian Chauzit, le papa du Baron (et prototype construit en une nuit ! selon ce qu'il nous a rapporté récemment..) 
Celui-ci à nez court, est le tout premier de cette longue et prolifique lignée qui a marqué les années 70.
Profils au choix : plat, Clark Y et, déjà, E374 pour, comme l'avance sans flancher Radio Modélisme, "voltiger sans perte d'altitude" ! 
Celui-ci à profil plat (et à côtes de cheval.....) date de 1970 ou 71..
Moralité, même pour les modèles RC c'est toujours bien de savoir d'où l'on vient pour mieux savoir où on va ! 
 
Bon dimanche et porte toi bien dans le sûûûd !     Laurent.

Merci Laurent. Il est vrai que l'été, le temps des vacances on prend le temps de visiter les musées, c'est donc une bonne idée. Une seule chose me chagrine : Je pense que Christian a dessiné le Cobra et non le Choucas et que le Cobra serait venu après le Choucas de Robert. Mais cela demanderait une vérification... Alors si parmi vous quelqu'un peut apporter des précisions, on corrigera ou on validera le sujet. Par avance merci. Et Christian que je salue pourrait nous donner la bonne réponse !

Sorry la réponse est sur les plans ! Conception R Bardou et dessiné par Christian. Rendons à César ... GR

La réponse de Christian Chauzit

Robert Bardou et moi, une amitié tumultueuse qui a survécu

J’ai connu Robert en 1967, à Menton, où je faisais mon service militaire. On est rapidement devenus amis, je déjeunais souvent chez lui et je me souviens bien de son épouse, à la fois très gentille et excellente cuisinière.

Robert faisait de la vente par correspondance et je lui dessinais ses catalogues et publicités. Une fois libéré, en avril 68 et sans travail, je continuais pour lui et pour me faire un peu de sous.

Un jour, il a eu une idée en lisant une revue Anglaise (Aeromodeller, je crois), et en regardant un planeur de vol libre avec des ailes en flèche, nous pourrions en faire un de radio commandé pour essayer cette technique de vol sur une pente ou un talus, également pratiquée en Angleterre.

Je me souviens très bien du soir, je rentrais chez moi avec un fagot de balsa, et me mettant à l’ouvrage sur une table de fortune (et dans la chambre) je dessinais tout en construisant…

Une nuit, rien qu’une, mais sans dormir, et au petit matin le planeur était fini. A peine sec, entoilé japon, je fonçais de Nice où j’habitais vers Menton… Le temps d’équiper une radio de Bardou (Radio Pilote 4 cx à lames vibrantes,  servos Bonnaire de 80 g) et nous partions pour le col de l’Authion (au-dessus de Sospel et du col de Turini). Ce fut une révélation, à peine lancé, le planeur montait et volait indéfiniment… Le retour, joyeux, était ponctué de projets. Tu vas dessiner le plan, je l’appellerai « le Choucas » en souvenir de mes Pyrénées.

Le VDP Français était né, la suite vous la connaissez !

Une semaine après je l’avais terminé, cependant en mai 68 le boulot était rare à Nice. Encore un plan et quelques dessins pour Robert, et j’ai accepté la proposition de Briot  de monter à Paris pour travailler chez lui en m’occupant en plus de Modèle Mag bénévolement. Bardou déçu, a publié un article sur Radio Modélisme en omettant de me citer ce qui m’a profondément vexé. Nous nous sommes fâchés, j’ai créé le Cobra en représailles, puis nous sommes réconciliés lors d’un meeting à Lille où il a piloté un Baron avec moi en s’amusant comme un fou.

Le proto du Foker de Bardou, devant son Combi, et à Gréolières (06). Je note au passage que le terrain de Gréolières ne date pas d'hier...GR

Pour que l’histoire soit complète, j’ai réalisé pour Robert un proto de Foker de la taille du Baron, mais très lourd, coffré et fibré suivant le goût de Robert, et équipé d’un 10 cc.

Ensuite, j’ai modifié le plan pour en faire un Morane, et on en est resté là.

Quand j’ai dessiné le Baron, au départ pour un ami, je me suis inspiré de ce Foker en l’allégeant beaucoup, et ce n’est que plus tard qu’il a été commercialisé. Je ne réclamais pas la paternité, Robert avait des idées géniales, seulement un peu de reconnaissance.

Nos chemins se sont séparés, chacun le sien, nous ne nous sommes plus jamais accrochés, et j’en garde un grand souvenir.

Merci Christian !

Tu nous fais revivre une époque où non seulement on construisait nos planeurs mais pour certains comme toi, on les concevaient. C'était le début de la RC et nous sortions du Vol libre qui selon les régions n'était plus praticable. En particulier dans le Sud de la France où les terrains sont exigus et disparaissaient un à un sans parler du mistral qui était un vrai obstacle pour le vol libre.

La RC nous a libérés mais nous a obligés à apprendre à piloter. Pour ceux qui n'ont pas vécu cette période, je dois rappeler que l'enthousiasme pour cette nouvelle forme d'aéromodélisme était à son apogée. En rappelant le contexte de cette époque, vous comprendrez mieux l'énergie incroyable de Christian qui s'est permis de concevoir et construire un Choucas en une nuit ! A cette époque, nous n'avions pas d'atelier équipé et tout se construisait sur le coin d'une table... Rien ne pouvait nous arrêter ! Il faut savoir aussi que les "Purs et durs" du vol libre voyaient d'un mauvais œil cette nouvelle forme d'aéromodélisme qui selon eux, était peu exigeante en termes de réglages mais aussi de construction. Quelque part ils avaient raison, mais de là à rejeter et critiquer systématiquement la RC, l'histoire montre qu'ils avaient tort. Comme toujours lorsque le progrès s'impose, les réticences face aux changements naissent car on perd ses repères et il faut se remettre en cause. Effort pas toujours accepté pour certains : ainsi va la vie et les générations qui se suivent.

Aujourd'hui la situation est beaucoup plus grave car on trouve tout dans le commerce prêt à voler avec l'émetteur dans la boite... Autant vous dire que ce modélisme là ne me passionne pas du tout et vous aurez du mal à trouver ce type de matériel dans les GPR en 11 ans d'existence. Toutefois, cet aéromodélisme des temps "moderne" fait marcher le commerce, surtout le commerce asiatique. Sachez que je n'ai rien contre le commerce pas plus que la présence du mistral dans la vallée du Rhône. Et comme il est préférable de rester positif, je préfère  - et de loin - ce commerce du loisir à celui des armes. Si en plus, il peut créer des emplois, où est le mal ? Simplement on peut espérer que la découverte par la "petite porte" de l'aéromodélisme avec les "mousses" conduira cette génération vers un aéromodélisme créatif capable de solliciter davantage les neurones.  Je ne crois pas que l'on peut éternellement éprouver un plaisir durable à piloter un modèle que l'on a pas soi-même construit. C'est ainsi que votre serviteur est le premier étonné de constater après 63 ans de pratique d'aéromodélisme que le virus est toujours là ancré profondément en lui et je ne sais où...

GR

Voir ici les choucas de Josep Anguera de Reus (Catalogne) fidèle lecteur des GPR parvenus ce jour 25 août 2014.

 

Émetteurs et récepteurs haut de game - 72 mégacycles par Charles Pépin

Document ayant appartenu à Georges Risbourg (F1AM)

Collection GR Document 1956

Du même ouvrage : Préface de Ch. Gutton Membre de l'Institut

 

 

Collection GR Document 1956

Échappement (servo) moteur caoutchouc du même ouvrage par Charles Pépin

 

 

Collection GR Document 1956

Collection et photo Bernard Viladrich. Document de 1942

 

1948 les premiers planeurs radiocommandés par Charles Pépin F8JF de la revue RADIO-REF.

Un document rare format .pdf à télécharger de 1.69Mo

Document transmis le 9 novembre 2010 par JAS que je remercie avec l'assentiment de François Yronde.

Clic sur l'image pour télécharger

GR

lien vers le site des radio-amateurs de l'Eure

 

 

Documents Claude Dubois : Fichier PDF très lisibles après un clic sur l'image réduite

 

 

Pub importateur Hornstein 18, Rue du Temple . Paris   1938...

 

Emetteur et récepteur Télé Contact "indéréglable" à pile de 67 volts ! "Technique purement française aux performances extraordinaires..." !

 

Les servos : pardon les échappements  !

 

 

 

 N°1 , 2 , 3, 4  et 5 des Cahiers Techniques de Jean Gillemard Année : 1943

Collection CD

 

Annuaire des Radio-Amateurs 1955 édité par le Réseau des Emetteurs Français Collection CD

 

 

 

 

 

1938 Condensé de modèles de Franck ZAIC -  GR

 1943 article sur le vol de pente à la Montagne Noire